Recherche

Maroc : encore un rappeur condamné pour une chanson

© Copyright : DR

6 janvier 2020 - 09h20 - Culture

Le jeune rappeur Staline a écopé d’une peine de quatre ans de prison. A l’origine de cette condamnation, une chanson dans laquelle il s’attaque « aux symboles du royaume ».

Hamza alias Staline, jeune rappeur originaire d’El Marsa, non loin de Laayoune, a été condamné à quatre ans de prison le 1er janvier 2020, rapporte Febrayer. La police l’avait arrêté après la publication de sa chanson « Nous avons compris », il y a deux mois.

Avec cette dernière condamnation, le nombre de rappeurs, militants, ou encore de simples citoyens condamnés pour atteinte aux sacralités du royaume, s’élève à environ six.

Le 19 décembre 2019, la condamnation d’un jeune lycéen à trois ans de prison pour avoir posté sur les réseaux sociaux une publication reprenant la chanson controversée « 3acha cha3b » du rappeur Gnawi, lui-même condamné à de la prison ferme, avait fait réagir l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH).

Dans une déclaration à H24info, Aziz Ghali, son président, avait dénoncé « une sentence très lourde pour une simple photo postée sur les réseaux sociaux », soulevant « l’affront aux droits numériques des citoyens marocains ».

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact