Recherche

Maroc : le tourisme attend une aide de l’Etat

© Copyright : DR

24 avril 2020 - 20h00 - Economie

Le secteur du tourisme reste sérieusement affecté par la pandémie du coronavirus et devra batailler dur pour redorer son blason et restaurer les chiffres qui faisaient sa fierté.

Le dernier rapport de la Confédération nationale du tourisme (CNT) mise sur 2021 pour voir sortir le secteur du gouffre dans lequel il a été précipité de façon inattendue. Selon le CNT, le secteur « devra également faire face à une longue période d’inactivité ou d’activité réduite ». Selon la confédération, « l’ensemble des acteurs du secteur seront affectés et devront affronter une période très difficile jusqu’à décembre 2020 ». Les professionnels du secteur appellent à une mobilisation générale pour "sauver un « secteur vital pour l’emploi et pour l’économie, dont les pertes en devises pourraient atteindre 138 milliards de dirhams ».

Selon l’Économiste, ils proposent « la mise en place d’un dispositif de sauvegarde spécifique au secteur qui s’articule autour du maintien de l’outil de production et des emplois et la sauvegarde de la compétitivité avec un plan de relance ». Ce dispositif comprend un investissement supplémentaire estimé à 1,7 milliard de dirhams, dont 1,2 milliard de dirhams pour la sauvegarde du secteur, et 500 millions de dirhams pour la relance.

Il faudra compter avec des mesures telles que "l’exonération des charges sociales et fiscales pour 12 mois en faveur des entreprises en activité ayant maintenu 80 % des effectifs, ou le report de toutes les échéances de crédit pour les entreprises de 12 mois minimum au lieu des 3 mois accordés. Il y a également la possibilité, pour les entreprises qui conservent 80 % des emplois, de payer leurs salariés par internet. Une défiscalisation des départs à la retraite anticipée sera également applicable aux salariés proches de l’âge de la retraite, à leur demande.

Mots clés: Tourisme , Régularisation

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact