Maroc : les hôteliers exemptés de la taxe professionnelle

22 février 2022 - 20h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Grâce à la signature d’une convention entre le gouvernement, la Fédération nationale de l’industrie touristique (FNIH) et la Confédération nationale du tourisme (CNT), les établissements d’hébergement touristiques n’auront plus à payer la taxe professionnelle au titre de 2021 et 2022. Quid des modalités d’application  ?

L’État prend désormais en charge la taxe professionnelle, une mesure régulièrement réclamée par les entreprises touristiques durement touchées par la crise sanitaire liée au Covid-19. Seuls les établissements d’hébergement touristiques : hôtels, gîtes, résidences de tourisme, maisons d’hôte, kasbahs, pensions, villages de vacances, campings peuvent bénéficier de cette mesure, fait savoir L’Économiste. Les restaurants touristiques, les sociétés de transport touristique, ainsi que les agences de voyages sont donc pas concernées. Les établissements d’hébergement qui ont déjà payé cette taxe ou versé des dividendes en 2020 ne sont pas non plus concernés par cette mesure.

À lire : Tourisme : voici les détails de l’aide accordée par l’Etat

Pour bénéficier de cette mesure cette année, les établissements d’hébergement doivent faire leur demande avant le 2 mai prochain. Ils doivent produire un engagement sur l’honneur de ne pas verser de dividendes en 2021 ni en 2022 et de confirmer ne pas en avoir versé en 2020, est-il précisé. La FNIH, à travers ses associations régionales, et la CNT sont chargés de recenser les entreprises éligibles à la mesure et d’en transmettre la liste avec le numéro d’article de la taxe avant le 15 mai. Un comité de pilotage, coprésidé par la ministre du Tourisme et celui du Budget a été par ailleurs mis en place pour assurer la gouvernance du dispositif.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Hôtellerie - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : des hôtels demandent l’aide de l’Etat

Suite au recensement lancé par le gouvernement dans le secteur de l’hôtellerie, dans le cadre du plan d’urgence, 495 hôtels et établissements touristiques ont déposé des...

Maroc : le tourisme attend une aide de l’Etat

Le secteur du tourisme reste sérieusement affecté par la pandémie du coronavirus et devra batailler dur pour redorer son blason et restaurer les chiffres qui faisaient sa fierté.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les...

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.

Accor ouvre de nouveaux hôtels au Maroc

La co-organisation du Mondial 2030 par le Maroc, l’Espagne et le Portugal aiguise les appétits du groupe hôtelier français Accor qui prévoit d’élargir son offre au royaume.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Maroc : le secteur du tourisme fait un retour en force

Avec l’Opération Marhaba 2022 et la reprise des activités touristiques, le secteur revient à un taux de récupération d’avant la crise sanitaire, selon le rapport mensuel de l’Office des changes publié le lundi 3 octobre.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.