Maroc : les aéroports seront tous modernisés

16 avril 2024 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Maroc envisage de mener prochainement une étude sur le développement de ses aéroports à l’horizon 2045. Un appel d’offres international a été récemment lancé à cet effet.

Cette étude entre en droite ligne de l’élaboration du Schéma directeur aéroportuaire national (SDAN), visant à doter le royaume d’une vision claire pour le développement de ses infrastructures aéroportuaires, fait savoir Challenge. Ces dernières années, le Maroc a libéralisé le secteur du transport aérien, signant des accords avec l’Union européenne, les États-Unis et plusieurs autres pays.

Cette politique de libéralisation a permis d’attirer davantage de touristes dans le royaume et de renforcer sa connectivité internationale, ainsi que sa position de destination touristique de premier plan. Mais c’était sans compter avec la crise sanitaire du Covid-19 qui a durement touché le secteur, entraînant des fermetures des espaces aériens, des annulations de voyage et par ricochet, des pertes énormes pour les compagnies aériennes, les aéroports et les différents acteurs du secteur du transport aérien.

À lire : Aéroports : Casablanca et Marrakech, les meilleurs d’Afrique

Dans ce contexte de reprise, et plus de dix ans après la dernière étude du SDAN en 2013, le Maroc veut actualiser les données du secteur et se projeter dans l’avenir avec précision. C’est ce qui justifie le lancement de l’étude sur le développement des aéroports à l’horizon 2045, laquelle prendra en compte 20 aéroports et aérodromes du royaume. Elle se déroulera en cinq phases liées notamment à l’analyse et aux prévisions du trafic aérien, la planification du développement de chaque aéroport, l’établissement d’un programme de travaux, et la mise en place d’un comité de suivi de la mise en œuvre du SDAN.

L’étude sera menée suivant une méthodologie permettant de réaliser une analyse approfondie du trafic passé et d’envisager les évolutions futures. Les données des performances actuelles du transport aérien et routier seront exploitées à cette fin. L’entreprise qui sera retenue aura un délai de 420 jours pour mener cette étude et déposer son rapport.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transport aérien - Tourisme

Aller plus loin

Du changement à prévoir à l’aéroport de Casablanca

Un changement majeur entre vigueur à compter de ce vendredi au niveau des enregistrements et embarquements sur les vols internationaux à l’aéroport Mohammed V de Casablanca....

Une nouvelle piste pour l’aéroport de Tétouan

L’aéroport Saniat R’mel de Tétouan va se doter d’une nouvelle piste en remplacement de l’ancienne fortement perturbée par les constructions. Elle sera opérationnelle dès le...

L’aéroport de Nador se refait une beauté

L’aéroport de Nador-Al Aroui va connaître dans les prochaines semaines des travaux de rénovation et d’extension pour un coût global d’environ 310 millions de dirhams.

Aéroports : Casablanca et Marrakech, les meilleurs d’Afrique

L’Aéroport Mohammed V de Casablanca vient de confirmer sa position de hub aérien mondial de premier plan en recevant cinq distinctions. L’Aéroport Marrakech Menara a été, lui,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain à la reconquête du marché britannique

Le Maroc veut reconquérir le marché britannique. Dans ce sens, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a signé des accords avec les compagnies aériennes telles que Ryanair et Easyjet. Objectif  : retrouver les chiffres d’avant-Covid.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

Le tourisme marocain surfe sur la vague « Lions de l’Atlas »

Les exploits des Lions de l’Atlas au Qatar ne font pas seulement le bonheur des fans de football. Ils constituent également une bonne campagne publicitaire pour le tourisme marocain, selon l’Office national marocain du tourisme (ONMT).

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

La meilleure compagnie aérienne en Afrique est Marocaine

Royal Air Maroc (RAM) a été couronnée meilleure compagnie aérienne en Afrique à la 20ᵉ édition des « GT Tested Reader Survey » du magazine Global Traveler à Los Angeles.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.