Maroc : vers un report des prochaines élections ?

27 juillet 2021 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La propagation du variant Delta au Maroc pourrait non seulement bouleverser les campagnes électorales mais pousser aussi le gouvernement à reporter les élections communales, régionales et parlementaires prévues le 8 septembre.

Selon certaines sources, l’aggravation de la situation épidémiologique du royaume pourrait conduire au report des prochaines élections, rapporte Assabah. Ces sources font savoir que le nombre de contaminations dépasse les 8 000 cas par jour et que les services de réanimation sont débordés. Par conséquent, mener une campagne électorale dans des conditions normales s’avère impossible.

À lire : La mise en garde de Abdelouafi Laftit aux partis politiques

Les rassemblements de milliers de citoyens sous des tentes, dans des salles fermées, des maisons, des hôtels et aux sièges des partis politiques lors des campagnes électorales pourraient favoriser les contaminations. Bien que le ministère de l’Intérieur ait interdit les rassemblements et les activités de plus de 50 personnes dans les espaces ouverts, tout en exigeant une autorisation délivrée par les autorités locales en cas de dépassement de ce nombre, il a été constaté que cette décision a été foulée aux pieds. En témoignent les rapports que les agents d’autorité ont transmis au ministre Abdelouafi Laftit.

Depuis vendredi dernier, les déplacements entre les villes ont été restreints, le couvre-feu nocturne a été confirmé et les fêtes ont été interdites suite aux recommandations de la commission scientifique. Pour l’heure, le gouvernement n’a pas encore décidé d’un éventuel report des élections. Un avis de la commission scientifique est attendu à la mi-août.

Sujets associés : Santé - Elections - Abdelouafi Laftit - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

La mise en garde de Abdelouafi Laftit aux partis politiques

Face à la propagation inquiétante du variant indien Delta, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit met en garde les partis politiques qui organisent des meetings ces...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Maroc : remaniement imminent pour le gouvernement ?

Au Maroc, Aziz Akhannouch s’apprêterait à remanier le gouvernement. Qui sont les ministres concernés par ce réajustement ?

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.