Le Maroc craint le scénario tunisien

19 janvier 2011 - 23h54 - Ecrit par : L.A

Le Maroc, méfiant après la révolution tunisienne, aurait acheté une importante quantité de céréales afin de gonfler ses stocks, pour contrer une éventuelle hausse des prix dans le Royaume.

La crise tunisienne aura réussi à semer le doute dans les pays du Maghreb. Craignant de voir le même scénario se dérouler sur leur sol, le Maroc, mais aussi l’Égypte, l’Algérie et la Libye, craignant une hausse des prix alimentaires, ont fait des achats massifs de produits céréaliers depuis le début de l’année.

Le Maroc aurait ainsi lancé un appel d’offre pour l’achat de 255.000 tonnes de céréales dont 155.000 tonnes de blé et 100.000 tonnes d’orge. Le Royaume reste toutefois bien loin de son voisin algérien qui a déjà commandé 1,6 million de tonne, et de l’Égypte avec 1,9 million de tonne.

Le Maroc, l’Égypte et l’Algérie subventionnent tous à hauteur de 40% le prix du pain et donc les importations de blé. Pour éviter des émeutes en raison de la hausse des prix de produits alimentaires, il est donc indispensable pour ces pays de maintenir le prix de ce produit de base, au moins jusqu’à la prochaine récolte.

Ces approvisionnements abondants de céréales, provenant principalement des pays d’Europe et des États-Unis et vendus à ce jour à 255 euros la tonne, pourraient donc représenter un coup dur pour le Maroc. Mais le calme n’en vaut il pas la chandelle ?

Tags : Algérie - Importations - Tunisie - Libye - Caisse de compensation

Nous vous recommandons

Brahim Bouhlel se résigne

Après plusieurs appels et demandes de grâce royale infructueux, le Franco-algérien Brahim Bouhlel, condamné le 21 avril à huit mois de prison et incarcéré à la prison locale d’Oudaya à Marrakech, pour « sa mauvaise blague » se résigne. Il entend purger sa...

Ouarzazate : trois touristes français meurent dans un accident

Trois touristes d’origine française ont été brûlés vifs, mercredi, dans un incendie provoqué par un terrible accident survenu après le déraillement et le renversement d’un buggy.

Marouane Chamakh réagit à l’élimination des Lions de l’Atlas

L’ancien attaquant des Lions de l’Atlas, Marouane Chamakh, a réagi à la participation du Maroc à la 33ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des nations 2021. Dans un entretien accordé au site officiel des Girondins de Bordeaux, l’ancien joueur s’est surtout étalé...

L’Europe va assouplir les règles de voyage pour les pays tiers

Le Conseil européen a recommandé aux pays membres d’assouplir les restrictions de voyage imposées aux passagers en provenance de pays « tiers », comme le Maroc.

Des Américains invoquent le droit marocain pour être jugés

Aux États-Unis, des membres du Mouvement « The Rise of the Moors », qui se réclament du Maroc, se retrouvent en prison pour avoir conduit une camionnette contenant des armes et bloqué l’Interstate 95 à Wakefield, dans le Massachusetts en juillet...

Aptiv lance une vaste campagne de recrutement au Maroc

Le groupe équipementier américain Aptiv, spécialisé dans les systèmes de câblage, a lancé un vaste plan de recrutement pour le compte de sa nouvelle usine située à Oujda.

Tensions Algérie-Maroc : réactions de l’Arabie saoudite et des États-Unis

La décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc continue de susciter des réactions. Après la Ligue arabe, la France, Israël, c’est au tour de l’Arabie saoudite et des États-Unis de...

En fuite au Maroc avec ses enfants, un Français arrêté au Portugal

Le Service portugais des étrangers et des frontières (SEF) a localisé deux mineurs italiens enlevés en France l’année dernière par leur père. Ce dernier tentait de les ramener au Maroc après avoir refusé de les confier aux services sociaux...

France : rapport de force entre chrétiens et musulmans chez les rappeurs

Depuis quelques jours, le rappeur Gims est au cœur d’une polémique après avoir dit qu’il ne veut plus qu’on lui souhaite « bonne année » parce que cela est contraire à l’islam. Cette polémique rappelle le rapport de force entre chrétiens et musulmans dans le...

Priorité aux véhicules des MRE à la frontière avec Melilla

Parmi les voyageurs arrivant au Maroc depuis Melilla, le Maroc donne la priorité aux véhicules des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba.