Maroc : que faire contre la surpopulation carcérale ?

9 novembre 2020 - 05h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Devant les parlementaires, le directeur de la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a proposé en début de semaine un partenariat public-privé pour résoudre l’éternel problème de la surpopulation carcérale.

Le chef de l’administration pénitentiaire a évoqué ses nombreux griefs contre le gouvernement, notamment la réduction de son budget de 2020 et 2021. A l’en croire, cette décision de l’Exécutif plombe ses prévisions. Avec 84 393 détenus au 27 octobre 2020, dont 45,27% en préventive, Mohamed Salah Tamek estime qu’il doit construire 25 nouvelles prisons pour un budget de 4 milliards de dirhams.

En l’absence de moyens financiers pour réussir ce challenge, le patron de la DGAPR a proposé un partenariat public-privé. Cette proposition n’induit pas une privatisation des prisons, précise-t-on. Il s’agit plutôt de faire appel à des privés pour construire ces prisons contre une rente annuelle. Ces prisons deviendront des propriétés de la DGAPR après le remboursement des partenaires privés.

En tout, 3 nouvelles prisons ont été ouvertes en 2020 contre 4 autres qui sont encore en chantier.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Oujda : une prison vétuste fermée

La plus vieille prison marocaine a été fermée, vendredi à Oujda.

Maroc : de nouvelles prisons à Larache et Oujda (vidéo)

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a annoncé l’ouverture de deux nouveaux établissements pénitentiaires. Il s’agit de la prison...

Un Marocain meurt dans l’incendie de la prison de Bordeaux-Gradignan

Un incendie s’est produit dans la prison de Bordeaux-Gradignan et a coûté la vie à un premier détenu d’origine marocaine, blessant gravement un autre, de nationalité algérienne....

Maroc : des détenus du Hirak obtiennent gain de cause

Quatre détenus du Hirak ont été transférés de la prison Ras El Ma de Fès à la prison locale de Guercif. Cette décision a pour objectif de les rapprocher de leurs familles.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.