Recherche

Maroc : le gouvernement veut réglementer le marché national du tabac

© Copyright : DR

25 octobre 2020 - 18h30 - Société

Une étude réalisée par l’ONG suisse Public Eye, datant d’un an, avait affirmé que les cigarettes vendues et consommées au Maroc sont plus nocives que celles vendues en Europe. Conscient, le gouvernement tente de mieux encadrer le secteur.

Ainsi, en se référant aux teneurs du goudron, de la nicotine et du monoxyde de carbone contenus dans les cigarettes, les Marocains fument des cigarettes plus nocives que celles consommées dans l’Union européenne.

Convaincu de la crédibilité de l’étude de Public Eye, le gouvernement marocain a récemment approuvé un projet de loi (n°66.20) modifiant et complétant la loi n°46.02 relative au régime des tabacs bruts et des tabacs manufacturés. Il s’agira premièrement, de compléter l’article 10 en impliquant le tabac chauffé. Le texte imposera ensuite aux fabricants, de mentionner sur chaque paquet de tabac manufacturé, la proportion de monoxyde de carbone, en plus des taux du goudron et de nicotine.

De la même étude, il ressort que le Maroc dispose d’une loi limitant la teneur en goudron, nicotine et monoxyde de carbone, depuis 2012. Cependant le décret d’application n’a jamais été pris et aucun laboratoire ne vérifie ces valeurs. Les douanes s’assurent juste du minimum de la conformité fiscale des conteneurs. Comme plusieurs pays, le Maroc ne dispose pas de laboratoire d’analyse systématique des cigarettes importées.

Mots clés: Alerte , Lois , Contrefaçon , Fraude , Douane , Santé

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact