Les hôteliers marocains soutenus

10 août 2020 - 14h00 - Economie - Ecrit par : I.L

Le contrat programme 2020-2022, signé le 6 août dernier pour l’ensemble de la chaîne de valeur du tourisme a prévu soutenir les établissements hôteliers, touchés par le coronavirus. Pour bénéficier de ce crédit "Damane Relance hôtellerie", des conditions très strictes sont imposées aux établissements hôteliers.

Ce nouveau produit de garantie intitulé “Damane relance hôtellerie” se situe entre 80 % et 90 % au regard de la taille de l’entreprise et elle est garantie aux entreprises d’hébergement touristique classées par l’État. Elle pourrait être portée à 95 % pour les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 100 MDH. Cependant une série de critères stricts d’éligibilité, contenus dans un annexe accompagnant ce contrat-programme ont été établis. Ces entreprises doivent répondre au préalable aux critères ci-après : être une société de droit privé marocain, et exploitant un établissement d’hébergement touristique classé, tel que défini par la loi 80-14 et ses textes d’application : hôtel, hôtel club, résidence hôtelière, maisons d’hôtes, etc.  ; obtenir un ratio de "dettes bancaires /excédent brut d’exploitation" inférieur ou égal à 7.

Elles ne doivent pas également être en redressement ou liquidation judiciaire, disposer de crédit bancaire déclassé en "compromis" à la date du 29 février 2020 ou versé de dividendes au cours de l’année 2020. Selon le contrat programme, les entreprises marocaines, qui remplissent ces critères d’éligibilité sont invitées à adresser leur demande de crédit “Damane relance hôtellerie” à leur banque pour l’examen de leur dossier, en attendant la décision d’octroi d’une ligne de crédit par celle-ci, et par la Caisse centrale de garantie (CCG).

Quant aux caractéristiques du crédit, il est fixé à 2 mois de chiffre d’affaires, avec un plafond fixé à 100 millions de dirhams. Ces crédits devraient être disponibles au plus tard le 31 décembre 2021 et remboursé sur une période n’excédant pas 10 ans, dont 2 ans de différé au maximum, après a période de tirage. Ce crédit devrait être utilisé à hauteur de 20% pour le règlement des salaires et charges sociales, 30 % pour le règlement des fournisseurs (filiales et/ou maison-mère de l’entreprise bénéficiaire exclues). Par ailleurs, ils sont interdits pour rembourser des créances actionnaires ou des comptes courants associés, ni pour régler des management fees ou effectuer des montages de haut de bilan (augmentation/réduction du capital, rachat de parts ou d’actions, etc.) et pour amortir le principal des crédits contractés auprès des banques.

Le gouvernement espère que le tourisme national, avec ce contrat-programme, décollera enfin pour atteindre ses performances de 2019 dès l’année 2022. Il pourra ainsi récupérer plus de 5 millions de touristes, 28 milliards de dirhams de recettes voyages en devises, et assurer le maintien d’au moins 80 % des emplois stables sur la période 2020 – 2022. Pour rappel, l’impact estimé de cette crise pour l’année 2020 est de −69% sur les arrivées touristiques, −60% sur les recettes en devises et environ 50 % de perte d’emplois par rapport à l’année 2019.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Prêt - Hôtellerie - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Marhaba 2021 : les hôtels se mobilisent pour accueillir les MRE

Dans le cadre de l’opération Marhaba 2021, la Confédération Nationale du Tourisme (CNT) s’est réunie lundi, à Casablanca pour discuter de la politique d’accueil des Marocains...

Maroc : plusieurs dizaines d’hôtels sur le point de fermer

Les professionnels marocains de l’hôtellerie n’ont pas fini d’accumuler les mauvaises nouvelles et pointent du doigt le gouvernement, qui serait à la base de l’échec de la...

Agadir veut rénover ses hôtels

A Agadir, les hôteliers et professionnels de l’hébergement touristique sont invités une fois encore à déposer leur demande de subvention pour bénéficier du soutien de l’État,...

Le Maroc veut mettre de l’ordre dans les hôtels

Le gouvernement marocain étudie actuellement un projet de décret visant à améliorer la surveillance, la classification et la qualité des services dans les établissements hôteliers.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Les cascades d’Ouzoud se refont une beauté

L’achèvement de la réhabilitation du site touristique des Cascades d’Ouzoud préoccupe le conseil du groupement des collectivités territoriales Haut et Moyen Atlas d’Azilal. Une convention de partenariat a été approuvée dans ce sens.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...

Des villages marocains parmi les plus beaux du monde

Deux villages marocains figurent sur la liste des plus beaux villages du monde qui ont reçu la palme de « Best Tourism Villages 2022 » de la part de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Maroc : le secteur du tourisme fait un retour en force

Avec l’Opération Marhaba 2022 et la reprise des activités touristiques, le secteur revient à un taux de récupération d’avant la crise sanitaire, selon le rapport mensuel de l’Office des changes publié le lundi 3 octobre.