Recherche

Et si le Maroc prenait le virage du tourisme spirituel ?

© Copyright : DR

17 avril 2021 - 08h00 - Economie - Par: J.K

Avec l’engouement que connaît ces derniers temps le tourisme spirituel, le Maroc pourrait en faire une opportunité avec ses multiples atouts. Ceci pourrait faciliter la relance touristique dans le royaume.

Aujourd’hui dans le monde, environ 600 millions de personnes voyagent pour des raisons religieuses ou spirituelles, a indiqué à la MAP, l’expert en tourisme et développement durable, Hassan Aboutayeb, d’après les statistiques de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Ainsi, avec son grand potentiel culturel et son héritage sacré, le Maroc peut devenir l’une des destinations prisées du tourisme spirituel au monde, fait savoir la Map. Pour Aboutayeb, le développement de ce filon pourrait être pour le Maroc « l’un des leviers et catalyseurs à même d’assurer une relance touristique pérenne tant attendue ».

Les amateurs du tourisme spirituel prennent plus en compte les aspects de la spiritualité, peu importe leur croyance, car « le tourisme spirituel dans ses différentes dimensions, va au-delà de la pratique religieuse », a-t-il souligné, précisant qu’avec les atouts du Maroc, cette alternative peut faciliter la promotion des hauts lieux spirituels du royaume comme la mosquée de Tinmel ou la Zaouia de Tamegrout, Zaouia Mghimima à Tata ou les Zaouias du Sahara ou celle du Cheikh Maelainine à Es-Smara.

Par ailleurs, « nos montagnes, nos plages, nos oasis, nos déserts, nos sources thermales purifiantes sont autant de lieux propices à la paix de l’esprit et de l’âme, aux marches contemplatives, à la méditation et à l’introspection », a martelé l’expert en tourisme et développement durable. Toutefois, « spiritualité ne rime pas toujours avec frugalité », a-t-il ajouté, estimant que « l’offre doit, dès lors, être structurée et bien conçue afin de répondre aux normes de confort internationales ».

De plus, « il est tout à fait possible de faire du tourisme expérientiel à travers un pèlerinage ou une retraite de jeûne thérapeutique tout en bénéficiant de la qualité et du confort d’un établissement hôtelier. La motivation du voyageur reste la même et le fait de diversifier l’offre va donc permettre de toucher des segments de marché plus larges », a-t-il proposé, soulignant que cela pourrait permettre au Maroc d’avoir un très bon résultat surtout en termes d’attractivité touristique pour une offre et une relance de qualité.

Mots clés: Tourisme , Religion , Nature

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact