Recherche

Maroc : une chute de croissance de 5,8 % attendue en 2020

© Copyright : DR

13 juillet 2020 - 06h30 - Economie

Le Haut-commissariat au plan (HCP) prévoit une chute de la croissance économique du Maroc à 5,8 % au titre de l’année 2020, en raison des effets de la sécheresse et de la crise sanitaire du covid-19.

"Le Produit Intérieur Brut (PIB) devrait baisser de 5,8 % en 2020 contre une croissance de 2,5 % en 2019", indique le HCP dans le document de Budget économique exploratoire 2021.

Dans le secteur primaire, on note un repli de 5,7 % en 2020 contre une régression de 4,6 % enregistrée en 2019. Les activités non agricoles devraient baisser de 5,3 % en 2020 alors qu’elle a connu une hausse de 3,7 % en 2019, précise la même source.

En ce qui concerne le secteur secondaire, un repli de près de 6,9 % en 2020 est noté contre une hausse de 3,6 % en 2019, hormis les activités des industries chimiques et para-chimiques et celles du secteur minier.

Quant au secteur tertiaire, les activités devraient chuter de 4,5 % en 2020 contre une hausse de 3,8 % en 2019. Le tourisme et le transport seraient les secteurs les plus durement touchés par la crise.

Le taux de chômage, pour sa part, devrait atteindre environ 14,8 %, soit une hausse de 5,6 points par rapport à 2019, souligne le HCP qui précise par ailleurs que les besoins de financement de l’économie nationale devraient connaître une hausse de 6,9 % du PIB contre 4,4 % en 2019.

Sur le plan des finances publiques, les mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation du virus, devraient entraîner une accentuation du déficit budgétaire à près de 7,4 % du PIB, nettement au-dessus de 6,1 % du PIB, soit le niveau moyen annuel enregistré dans les années 2011 et 2013.

La dette publique globale, quant à elle, devrait dépasser 90 % du PIB, en hausse de près de dix points par rapport à 2019.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact