Au Maroc, les voitures officielles de police verbalisées pour excès de vitesse

27 septembre 2020 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La police marocaine s’auto-applique les sanctions auxquelles s’expose tout contrevenant qui effectue un excès de vitesse.

Les policiers qui conduisent les voitures officielles de police sont verbalisés lorsqu’ils sont reconnus coupables d’un excès de vitesse dans le périmètre urbain. "C’est une décision qui provient de la direction générale. Les voitures de la DGSN qui ne justifient pas un cas d’urgence et qui se font alpaguer pour excès de vitesse sont traitées sur le même pied d’égalité que celles de tous les autres citoyens", confie une source interne à Maghreb Intelligence.

Cette décision témoigne de l’engagement d’Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Sûreté nationale, également directeur général de la Surveillance du territoire à imprimer la discipline au sein de la police marocaine.

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine - Abdellatif Hammouchi

Aller plus loin

De nouveaux véhicules pour la police marocaine

Quelque 660 véhicules neufs ont été mis à la disposition des services centraux et décentralisés de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans le cadre de son plan...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Maroc : des nominations à la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein de la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Abdellatif Hammouchi reçoit en audience le ministre israélien de la Justice

Tête-à-tête entre le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, et le vice-Premier ministre et ministre israélien de la justice, Gideon Saar.

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.