Un Marocain arrêté à Barcelone pour son appartenance présumée à Daech (vidéo)

9 mai 2020 - 07h30 - Espagne - Ecrit par : S.A

Le FBI américain et la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) du Maroc, ont mené une opération conjointe qui a conduit à l’arrestation d’un Marocain à Barcelone, membre supposé de l’organisation terroriste Daech.

"Le détenu faisait des déclarations publiques sur son adhésion aux revendications terroristes de Daech et sa haine de l’Occident dans ses profils sur les réseaux sociaux", précise la Garde civile espagnole dans un communiqué. Il évoquait aussi sa "radicalisation et son appartenance à Daech depuis au moins quatre ans".

À en croire la Garde civile espagnole, les enquêtes ont révélé que le Marocain avait violé les restrictions de déplacement imposées par l’état d’urgence sanitaire en Espagne en ces temps de covid-19, pour "chercher éventuellement des cibles".

Les enquêteurs ont également découvert que le présumé terroriste marocain s’active "de manière très visible et inquiétante", lors de la période de l’état d’urgence. Des informations préliminaires, il ressort que cet activisme poussé du mis en cause ferait suite aux appels lancés par la direction de Daech à ses combattants dans les pays occidentaux. Il s’agit des appels à la mobilisation, les invitant à mener des attaques dans leurs lieux de résidence.

L’enquête a révélé que l’homme est "totalement influencé par la propagande et les postulats de Daech, ayant même prêté allégeance à cette organisation terroriste. Pour cette raison, il est considéré comme une réelle menace pour la sécurité", conclut la Garde civile.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Barcelone - États-Unis - Vidéos - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Etat islamique - Daech

Aller plus loin

Le Maroc aide l’Espagne à arrêter un membre de Daech

Le Centre national espagnol d’Intelligence (CNI) en coordination avec la Direction générale de la Surveillance du territoire (DGST) du Maroc a réussi à interpeller un Marocain...

Espagne : deux ans et demi de prison pour un Marocain, « soldat » de l’État islamique

Mohamed Louarti, un Marocain radicalisé, qui se considère comme un « soldat » de l’État islamique, a accepté une peine de deux ans et demi de prison pour un crime...

Ces articles devraient vous intéresser :

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.