Une Marocaine victime d’esclavage moderne en France

21 janvier 2012 - 11h33 - France - Ecrit par : L.A

Une jeune marocaine de 24 ans a été séquestrée, battue et violée pendant neuf mois par son mari et son beau-père à Châlons-en-Champagne, France.

La jeune femme, infirmière diplômée, s’était mariée en 2008 avec un Franco-marocain. Dès son arrivée en France elle est enfermée et ses papiers lui sont retirés.

Régulièrement battue et violée par son mari, elle est utilisée comme femme de ménage chez ses beaux parents où elle dit avoir été abusée sexuellement par son beau-père.

En mars 2010 la victime annonce à son mari être enceinte. Il la bat violemment afin de provoquer une fausse couche. Une voisine entend les cris et appelle la police. La jeune femme décide de porter plainte, mettant fin à un calvaire de neuf mois.

Le mari, jugé par le tribunal correctionnel de Châlons-en-Champagne, risque deux ans de prison dont 18 mois avec sursis. La substitut du Procureur a également requis six mois avec sursis pour le beau-père.

La victime, maman d’un petit garçon, a depuis été rejetée par sa famille. Elle vit aujourd’hui dans un foyer et tente de retrouver une existence normale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Procès - Harcèlement sexuel - Mariage - Esclavage moderne

Ces articles devraient vous intéresser :

Hôtels au Maroc : la fin du certificat de mariage ne plaît pas à tout le monde

Au Maroc, la levée de l’exigence d’un certificat de mariage dans les hôtels est loin de faire l’unanimité. Alors que certains Marocains ont célébré cette évolution comme une étape vers plus de liberté personnelle et de vie privée, d’autres estiment que...

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Malgré les obstacles juridiques, la polygamie persiste au Maroc

Alors que le gouvernement est en train de plancher sur une réforme du Code de la famille, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire vient de publier son rapport sur la polygamie dans lequel on apprend que quelque 20 000 demandes pour un deuxième...

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

« Épouse-moi sans dot » : un hashtag qui fait polémique au Maroc

Le hashtag « Épouse-moi sans dot » qui s’est rapidement répandu sur les réseaux sociaux ces derniers jours, a suscité une avalanche de réactions au Maroc. Alors que certains internautes adhèrent à l’idée, d’autres la réprouvent fortement.

Divorces au Maroc : Une tendance inquiétante à la hausse

Au Maroc, le nombre de mariages a considérablement baissé, tandis que les cas de divorce ont enregistré une forte hausse au cours des quinze dernières années. C’est ce qu’indique le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un récent rapport.

La chanteuse Ibtissam Tiskat dévoile son calvaire

La chanteuse marocaine Ibtissam Tiskat affirme avoir été victime de harcèlement de la part d’une collègue. Il s’agirait de Dounia Batma ou Fadwa El Maliki.

Hiba Abouk et Achraf Hakimi amoureux comme au premier jour

Hiba Abouk et Achraf Hakimi sont toujours ensemble et leur relation est comme au premier jour. La femme de l’international marocain a démenti encore les rumeurs évoquant une crise dans son couple.