Recherche

Les confidences d’une Marocaine, victime de l’inégalité des sexes en France

© Copyright : DR

12 novembre 2019 - 13h30 - Marocains du monde

La journaliste Nesrine Slaoui, 25 ans, née au Maroc, a raconté un pan de son histoire à son auditoire lors du forum, Mosaïc, « Egalité femmes-hommes, mythe ou réalité ? », qui s’est tenu le samedi 9 novembre à Clermont-Ferrand.

Pour la jeune femme, l’inégalité des sexes s’est installée dès son enfance. Diplômée de Sciences Po et journaliste, Nesrine Slaoui a grandi en France, à Apt, ville de 10.000 habitants, avec une mère, femme de ménage, et un père, ouvrier-maçon, rapporte La Montagne.

« Toute mon enfance, c’est de l’ennui et la culture de la vanne qui est celle qui fait le succès du stand-up aujourd’hui », se souvient cette Marocaine résidant à l’Étranger (MRE).

Les aptitudes scolaires de Nesrine n’étaient pas saluées par tous. « Vous trouvez normal que votre fille ait eu 20 ? », lançait un jour un professeur de lycée à sa mère qui brandissait une copie parfaite de l’élève.

« Ben oui, ma mère a trouvé ça normal. Je n’avais pas triché, j’étais tout le temps à la bibliothèque. À Apt, il n’y avait rien d’autre à faire en même temps ! Toute ma vie, c’est ça, on me refuse même le bénéfice de mon travail, c’est d’une violence incroyable ! », a-t-elle commenté.

« […] On m’a dit que je réussirais parce que j’étais femme, arabe et jolie. Si j’avais été un homme blanc, j’aurais été le mec le plus populaire de ma promo mais pour les mêmes raisons, je suis la meuf la plus détestée. On me renvoie sans cesse que je suis une anomalie sociologique, mais je ne suis pas un quota », a raconté Nesrine.

Vidéo de Nesrine publiée il y a quelques mois par « Brut »

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact