Libération de plusieurs Marocaines séquestrées dans la région d’Almeira

24 mars 2021 - 12h00 - Espagne - Ecrit par : G.A

La police espagnole vient de démanteler un réseau criminel spécialisé dans la traite d’êtres humains, et coupable d’enlèvement, de séquestration et d’exploitation sexuelle de ressortissantes marocaines et subsahariennes. L’opération a été rendue possible grâce à une série d’investigations menées par les policiers espagnols depuis juin 2020.

Les faits de prostitution ont eu lieu dans des maisons appartenant à un individu dont l’identité n’a pas été dévoilée. Les femmes exploitées sont pour la plupart du temps enlevées avec violence et installées dans ces maisons situées dans la région d’Almeria. Selon 20minutos, le réseau exploitait la situation précaire et vulnérable des ressortissantes subsahariennes et marocaines, généralement clandestines, pour abuser d’elles, en se servant d’elles comme des objets. Elles sont « cédées » à quelques euros aux clients pendant une dizaine de minutes, révèlent les sources du journal en ligne. Pire encore, elles doivent se prostituer jusqu’à quatorze heures par jour.

En plus de ce réseau criminel dans la région d’Almeria, la police a mis hors d’état de nuire, une autre bande criminelle composée de quatre personnes, dont une femme, dans la zone de l’Extremadura. Cette bande était aussi spécialisée dans le recrutement de ressortissantes marocaines sans papiers dans la péninsule ibérique. Ces victimes sont embauchées dans les bars les cafés, avant d’être forcées à la prostitution dans des maisons closes. Les passeports et les pièces d’identité leur sont retirés pour les laisser à la merci des éléments de la bande.

Récemment, la police a ouvert une enquête à Melilla pour élucider une affaire d’exploitation sexuelle dans laquelle seraient impliqués des éléments de la police espagnole. Le responsable de ce réseau a été interpellé, deux Marocaines sont recherchées et 32 autres individus ont été soumis à l’interrogatoire et auditionnés par les services sécuritaires espagnols.

Sujets associés : Espagne - Prostitution Maroc - Almeria - Criminalité - Arrestation

Aller plus loin

L’économie marocaine repose sur "la prostitution", selon un journaliste saoudien

Le journaliste saoudien, Fahid Al Shamri, a attaqué frontalement le Maroc dont l’économie reposerait sur "la prostitution". Des propos qui font polémique.

Des Marocaines, dans l’enfer de la prostitution à Dubaï

Bon nombre de Marocaines sont victimes de la traite des êtres humains à Dubaï. Alors qu’elles regagnent les Emirats arabes unis dans l’intention d’obtenir un emploi décent,...

Un spa transformé en lieu de prostitution à Marrakech

La brigade de police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de cinq individus dans un spa transformé en un lieu de débauche.

Quatre Koweïtiens impliqués dans un réseau de prostitution arrêtés à Marrakech

Les éléments de la police ont interpellé quatre Koweïtiens en compagnie de quatre jeunes femmes soupçonnées d’être des prostituées à Marrakech pour ébriété publique et tapage...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Mohammed Ihattaren menacé par le milieu criminel à cause d’une relation amoureuse

L’absence de Mohammed Ihattaren au club néerlandais d’Ajax Amsterdam, ferait, d’après des sources médiatiques, suite à des menaces en provenance du « milieu criminel ». Le joueur et son club démentent.