Les Marocains boudent l’immobilier aux îles Baléares

14 février 2022 - 14h10 - Espagne - Ecrit par : A.P

Contrairement aux Allemands et aux Britanniques, les Marocains pourtant friands de l’immobilier espagnol, ont acheté moins de résidences (principales comme secondaires) aux îles Baléares au cours de la dernière décennie.

La hausse croissante des prix des logements aux îles Baléares amène les résidents étrangers à préférer d’autres communautés pour s’installer. Selon la présidente du gouvernement, Francina Armengol, l’achat de résidences secondaires sur les îles est l’un des facteurs à l’origine de la hausse croissante des prix dans le secteur immobilier.

À lire : Les Marocains, toujours friands de l’immobilier espagnol

En 10 ans, le prix moyen des achats a augmenté de près de 50 %, passant à 3 607 euros par mètre carré en moyenne en 2021 contre 2 524 euros en 2010, fait savoir Menorca.

Les Allemands, résidents ou touristes, sont les premiers acquéreurs de logements (résidence habituelle ou secondaire) sur les îles, loin devant les Marocains et les Roumains qui sont pourtant les premiers acheteurs étrangers de résidences dans la plupart des communautés autonomes.

Sujets associés : Immobilier - Espagne

Aller plus loin

Ruée des Marocains vers l’immobilier espagnol

Les Marocains résidant au Maroc ont acquis un nombre important de biens immobiliers en Espagne en 2020. L’Office des changes a décidé de procéder à un audit des opérations...

Les Marocains, toujours friands de l’immobilier espagnol

Les Marocains sont désormais l’un des plus grands acheteurs étrangers de biens immobiliers en Espagne. Entre le troisième et le quatrième trimestre 2020, leur part a augmenté de...

Immobilier : les Marocains se ruent vers l’Espagne

Les Marocains ont acquis plus de 5 000 logements en Espagne, à fin juin 2021, soit 10,8 % du total des opérations. Suivent ensuite les Britanniques et les Roumains.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...

Le château de Gretz-Armainvilliers, ancienne propriété du roi Hassan II

Le roi Hassan II n’avait pas seulement un goût prononcé pour les voitures de luxe. Il était aussi un amoureux de belles demeures et avait acquis une auprès de la famille Rothschild.

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, a présenté vendredi, lors d’une conférence de presse au siège de son département, le processus à suivre par les...

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Immobilier : des exonérations en faveur des futurs propriétaires ?

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch étudie sérieusement la possibilité d’encourager les futurs propriétaires, en remplaçant les exonérations fiscales en faveur des promoteurs immobiliers, par une aide financière directe aux familles.