Immobilier : les Marocains parmi ceux qui achètent le plus en Espagne

30 août 2021 - 20h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le marché du logement en Espagne se remet progressivement des effets de la crise sanitaire. Malgré cette crise, les Marocains font partie des étrangers à acquérir plus de logements dans le pays.

La tendance du marché entre avril et juin est analysée par les notaires qui affirment que l’achat de logements par des étrangers s’est redressé au printemps. Les étrangers ont figuré dans 10 % des opérations, contre 9,7 % au premier trimestre, avec une augmentation en valeurs absolues (13 600 transactions, contre 12 200 au cours des trois premiers mois de l’année).

À lire : Les Marocains, toujours friands de l’immobilier espagnol

Au deuxième trimestre, les îles Baléares (29,8 %), les îles Canaries (23,9 %), la Communauté valencienne (19,5 %) et Murcie (14,7 %) ont été les régions avec le plus de transactions effectuées par des acheteurs étrangers. Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, les Britanniques ont acheté plus de maisons en Espagne au cours de la période. Bien qu’ils restent en tête du classement, ils ont enregistré les plus bas taux, soit 9,5 % contre 12,11 % en début d’année ou les plus de 38 % qu’ils réalisaient en 2008. Ils sont suivis de très près par les Allemands (9 %), les Marocains (8,3 %), les Français (7 %) et les Roumains (6,1 %).

À lire : Ruée des Marocains vers l’immobilier espagnol

« Les ventes de logements se sont réparties entre 80 % de logements collectifs (appartements) et 20 % de logements unifamiliaux (contre un maximum historique de 22,5 % au quatrième trimestre 2020). Après les deux derniers trimestres, la proportion entre les deux modalités, il semble se stabiliser à 80 % pour les appartements et 20 % pour les maisons unifamiliales », expliquent les notaires. Ce n’est que dans six communautés autonomes que le poids des chalets a augmenté de trimestre en trimestre : l’Andalousie, les îles Canaries, Castilla-La Mancha, Murcie, Navarre et La Rioja.

Un autre changement qui s’est produit au printemps est le comportement du prix des maisons d’occasion et des nouvelles constructions. Selon les notaires, « le prix moyen des logements continue de montrer une force notable à la fois dans ses résultats trimestriels et en glissement annuel. Les 1 807 euros / m2 au deuxième trimestre représentent une augmentation de 1,5 % par rapport au trimestre précédent… ».

Sujets associés : Immobilier - Espagne

Aller plus loin

Espagne : forte présence marocaine dans le marché immobilier

Les Marocains figurent parmi les étrangers ayant acquis le plus de logements en Espagne, selon les données publiées mercredi par le Conseil général des notaires.

Ruée des Marocains vers l’immobilier espagnol

Les Marocains résidant au Maroc ont acquis un nombre important de biens immobiliers en Espagne en 2020. L’Office des changes a décidé de procéder à un audit des opérations...

Les Marocains, toujours friands de l’immobilier espagnol

Les Marocains sont désormais l’un des plus grands acheteurs étrangers de biens immobiliers en Espagne. Entre le troisième et le quatrième trimestre 2020, leur part a augmenté de...

Un Franco-marocain veut investir dans l’immobilier au Portugal (240 appartements)

Lahoucine Aourik, homme d’affaires Franco-marocain compte investir dans un grand projet immobilier dont Kronos Homes, un promoteur immobilier espagnol, est l’initiateur.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier au deuxième trimestre

Les prix de l’immobilier au Maroc ont enregistré un léger recul au deuxième trimestre de l’année, relève Mubawab dans son Guide de l’immobilier.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...