Marocanité du Sahara : « Aucune décision n’a été prise » par l’administration Biden

5 mai 2021 - 10h40 - Ecrit par : S.A

Alors que des voix s’élèvent pour rassurer de la non remise en cause par l’administration Biden du décret portant reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara pris par Donald Trump, un porte-parole du Département d’État a déclaré qu’«  aucune décision n’a été prise  » jusque-là.

« L’administration Biden n’a pas encore pris de décision concernant la reconnaissance par l’ex-président Donald Trump de la souveraineté du Maroc sur le Sahara », a déclaré à la chaîne de télévision arabophone financé par le Congrès américain, Al Hurra, un porte-parole du Département d’État ayant requis l’anonymat. Une déclaration qui contredit celle qu’une source autorisée du ministère marocain des Affaires étrangères a faite au site Le Desk vendredi dernier. Cette source avait confirmé des propos du secrétaire d’État rapportés par le site Axios. Lors d’un échange téléphonique, Antony Blinky avait déclaré au ministre des Affaires étrangères et de la coopération africaine, Nasser Bourita que l’administration Biden ne reviendrait pas sur la décision de Trump.

« Aucune décision de ce genre n’a été prise. Nous menons des discussions en privé avec les parties sur la meilleure manière de procéder. Nous n’avons rien d’autre à annoncer », a ajouté à Al Hurra la même source.
Réagissant aux informations d’Axios, l’universitaire marocain, Mohamed Cherkaoui, basé aux États-Unis a déclaré qu’il était impossible que le correspondant du site ait connaissance de la teneur de l’échange téléphonique entre le chef de la diplomatie marocaine et son homologue américain, car seuls le secrétaire d’État et son porte-parole, Ned Price étaient présents dans la salle au moment de l’entretien. Selon lui, Israël aurait fourni cette information au correspondant du site. Pas le Département d’État.

Le 10 décembre dernier, Donald Trump avait signé un décret portant reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Cette décision continue de susciter de vives réactions. 27 sénateurs américains et Kerry Kennedy, présidente du Centre Robert Kennedy des Droits de l’Homme avaient entre-temps appelé l’administration Biden à sa remise en cause. De son côté, le Maroc s’emploie à renforcer ses relations avec la Commission américaine des affaires publiques d’Israël (AIPAC), le lobby israélien actif aux États-Unis.

Tags : États-Unis - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : Kerry Kennedy appelle Biden à annuler la décision de Trump

Kerry Kennedy, présidente du Centre Robert Kennedy des Droits de l’Homme, proche de la séparatiste Aminatou Haidar, appelle l’actuel président des États-Unis, Joe Biden, à annuler...

Sahara : des élus américains appellent Biden à annuler la décision de Trump

Le sénateur républicain James Inhofe, un des défenseurs du Polisario, le sénateur démocrate Patrick Lea, deuxième personnage le plus important de la chambre haute, après la...

Sahara : accord du Maroc à la nomination de Staffan Mistura

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, affirme que le royaume a donné son accord pour la nomination de l’italio-suédois Staffan de Mistura en tant que nouvel...

Biden ne reviendra pas sur la décision de Trump de reconnaitre la marocanité du Sahara

L’administration Biden n’entend pas revenir sur la décision de Trump de reconnaître la marocanité du Sahara. L’information est non officielle mais confirmée de sources diplomatiques...

Nous vous recommandons

Maroc : mauvaise surprise dans les stations-service

Les prix des carburants vendus dans les stations-service au Maroc sont repartis à la hausse dimanche, le litre de gasoil repassant au-dessus du seuil symbolique de 13DH.

La France refuse le visa à des médecins marocains

Des médecins marocains se sont vus refuser un visa d’entrée en France, alors qu’ils devaient participer à une activité scientifique tenue du 7 au 9 mai à Paris.

Le voile est une « prison mobile », selon Najat el Hachmi

L’écrivaine espagnole d’origine marocaine, Najat el Hachmi, a, dit-elle, grandi dans un environnement où les règles strictes de l’Islam n’accordaient pas de liberté aux femmes. Pour elle, le voile est une « prison mobile...

Un chef de parti algérien appelle à renverser le régime marocain

Tayeb Zitouni, chef du Rassemblement national démocratique (RND) en Algérie, lors d’une intervention jeudi à Tiaret, a appelé les Marocains à «  renverser le pouvoir marocain  ».

Au Maroc, la rage tue encore

La rage tue encore au Maroc. Malgré toutes les mesures prises pour éliminer le risque rabique, cette infection mortelle continue de sévir, se désolent les spécialistes qui appellent à un plan d’élimination totale d’ici...

Tanger Med : un MRE arrêté avec plus de 52 000 euros non déclarés

Lundi soir, les éléments de la douane opérant au port Tanger Med ont saisi plus de 52 000 euros chez un Marocain résidant à l’étranger. Il voulait introduire sans déclaration cette somme sur le territoire...

Le « Messi du haschich » est de retour

La police nationale et la Garde civile ont démantelé récemment deux organisations spécialisées dans le trafic de drogue et qui seraient liées à Abdellah El Haj, plus connu sous le nom de « Messi du haschich », et à un autre narco-trafiquant du « clan des...

Kylian Mbappé en vacances à Marrakech

L’international français Kylian Mbappé a choisi Marrakech pour le début de ses vacances. Il pourrait assister au Marrakech du rire 2022 qui se tient du 15 et le 18 juin dans la ville ocre.

Invitée à la mosquée de Paris, Mila reçoit un coran rose

Mila, la jeune femme harcelée suite à la publication d’une vidéo polémique sur l’islam a visité, jeudi 8 juillet, toute la grande mosquée de Paris, en compagnie de son avocat et du recteur Chems-eddine Hafiz. Une visite qui intervient au lendemain de la...

Algérie : en fuite vers le Maroc, le principal suspect dans la mort du jeune lynché arrêté

En Algérie, le principal suspect dans la mort de Djamel Bensmail, jeune homme de 35 ans, lynché à Larbaâ Nath Irathen a été arrêté, selon les autorités, alors qu’il s’enfuyait vers le Maroc. La victime était soupçonnée d’être un pyromane. Le pays voisin est...