Marocanité du Sahara : pour Hubert Védrine, le Maroc a été malin

26 juin 2021 - 12h50 - France - Ecrit par : S.A

Hubert Védrine, ancien ministre français des Affaires étrangères, et par ailleurs ancien secrétaire général de l’Élysée estime que « les Marocains ont été malins en profitant de la période entre Trump et Biden », période au cours de laquelle les États-Unis ont reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara en échange de la normalisation des relations avec Israël.

« Les Marocains ont été malins en profitant de la période entre Trump et Biden et en faisant un geste envers Israël, ce qui n’est pas une révolution non plus puisque le Maroc avait eu des relations avec Israël avant qu’elles ne soient suspendues, tout en rappelant le droit des Palestiniens. C’est pour ça que c’était bien joué », a déclaré Hubert Védrine dans une interview accordée au site Le Desk. Selon lui, la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara n’incite pas pour autant les pays européens à marcher dans le sillage des États-Unis, car « chaque pays d’Europe considère que c’est un sujet et aucun, n’estime avoir intérêt à clarifier sa position ».

À lire : L’Europe met à mal ses relations avec le Maroc

Abordant la résolution du Parlement européen adoptée contre le Maroc, le condamnant à mettre un terme à sa pression sur l’Espagne, Hubert Védrine a fait observer que la plupart des eurodéputés qui ont voté ne connaissent rien au sujet. Selon lui, ils ont agi par solidarité avec le voisin du Nord par principe. Toutefois, il soulève un autre problème. «  […] Est-ce que le Maroc fait le mieux possible pour faire connaître ses positions ?, s’interroge Hubert Védrine. J’aime beaucoup le Maroc, comme tout le monde le sait, mais je trouve que les positions marocaines ne sont pas bien connues, pas bien expliquées ». « Quel est le contenu de la fameuse autonomie ? Ce n’est pas connu, même pour un parlementaire européen pas spécialement hostile au Maroc », a-t-il ajouté.

À lire : Sahara : le vrai point de discorde entre le Maroc et l’Espagne

Sur la question du flux migratoire, « le Maroc est surtout un pays de transit, même s’il reste relativement un pays de départ, mais ce n’est pas expliqué. Je ne dis pas que l’Espagne a raison. L’Espagne a bien travaillé son dossier et la solidarité a joué. Ajoutez à cela que le Parlement européen n’est pas un lieu de rationalité », analyse l’ancien secrétaire général de l’Élysée.

Sujets associés : France - États-Unis - Israël - Sahara Marocain

Aller plus loin

La Colombie reconnaît la marocanité du Sahara

En visite officielle au Maroc, la vice-présidente et ministre des Relations extérieures de la Colombie, Marta Lucia Ramirez, a fait part de la décision de son pays de...

Marocanité du Sahara-normalisation avec Israël : « il s’agit définitivement d’une transaction »

Bruce Maddy-Weitzman, spécialiste des relations israélo-marocaines à l’université de Tel-Aviv qualifie de "transaction" la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara...

Amar Belani, chargé du Sahara, répond au Maroc

En Algérie, Amar Belani est désormais chargé de la question du Sahara et des pays du Maghreb. Une nomination qui a soulevé de vives critiques au Maroc. Le diplomate algérien...

Normalisation avec Israël : « des retombées extrêmement intéressantes pour le Maroc »

La reprise des relations économiques avec Israël peut avoir des retombées extrêmement intéressantes pour le Maroc, estime Carmine Mandola, consultant en investissement et expert...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Une découverte au Maroc nous éclaire sur le Loch Ness

L’existence du monstre du Loch Ness ou Nessie suscite des questionnements à la suite de la découverte de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.