Sahara : le vrai point de discorde entre le Maroc et l’Espagne

5 juin 2021 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Au-delà de l’accueil en avril de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, par l’Espagne, le Sahara constitue la cause principale de la crise diplomatique actuelle entre le Maroc et l’Espagne.

Selon un rapport du renseignement militaire espagnol, adressé en juin 2018 à Pedro Sánchez dès sa prise de pouvoir, le Maroc accorde un intérêt particulier à la question du Sahara, « un territoire qu’il revendique comme une province et une affaire qu’il considère comme casus belli ». Autrement dit, toute opposition contraire à celle du Maroc sur cette question, donne lieu à des représailles de la part de ce dernier, fait observer Challenge qui rappelle à titre d’exemple, le différend entre l’Allemagne et le Maroc, qui a précédé celui en cours avec l’Espagne.

Télécharger : Maghreb Security Scenario 2040

« La question du Sahara […] est le nœud gordien du scénario Maghreb 2040. Une question gelée qui empêche le rapprochement entre les deux puissances, le Maroc et l’Algérie, et freine le développement d’initiatives crédibles », analyse le colonel Fernando Caballero Echevarría, auteur de ce rapport de 20 pages intitulé Maghreb Security Scenario 2040. L’expert ajoute que le Sahara est un « problème pour lequel il n’y a aucune solution en vue pour les deux prochaines décennies ».

Plusieurs analyses ont déjà alerté sur le risque de détérioration des relations entre le Maroc et l’Espagne à cause de la position de cette dernière sur le Sahara. Selon OKDIARIO, un autre rapport de 2011 du ministère de la Défense, indiquait que « le risque sur Ceuta et Melilla est permanent. S’il n’est pas géré correctement depuis le niveau politique, il risque de dégénérer en guerre et conflit ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Melilla - Polisario - Sahara Marocain

Aller plus loin

Vers un dégel des relations entre le Maroc et l’Espagne ?

Sur invitation du Maroc, le représentant de l’ambassade d’Espagne à Rabat a participé à une visite guidée au siège du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) en...

L’Espagne ne changera pas sa position sur le Sahara (vidéo)

L’Espagne est disposée à travailler pour le rétablissement des relations avec le Maroc, mais elle maintient sa position en ce qui concerne la souveraineté du Sahara occidental....

Nasser Bourita dénonce l’attitude de l’Espagne

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé mercredi, l’attitude du gouvernement espagnol visant à « européaniser une crise exclusivement bilatérale...

Une tribune à charge contre le Maroc

Pascal Torre, responsable-adjoint du secteur international du PCF chargé du Maghreb et du Moyen-Orient a signé une tribune à charge contre le Maroc et le roi Mohammed VI. Il y...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.