La question du Sahara brouille les relations entre l’Espagne et le Maroc

19 février 2021 - 08h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Maroc et l’Espagne partagent des intérêts communs dans les domaines de l’immigration, de la sécurité et de la pêche. Pourtant, les relations entre les deux pays restent tendues, notamment en raison de leurs divergences sur la question du Sahara.

« Officiellement, l’Espagne s’aligne sur la position de l’ONU sur la question du Sahara. Mais dans les coulisses, l’opinion publique et de nombreux hommes politiques espagnols continuent de soutenir le Polisario », indique le magazine mensuel BAB de la MAP, qui considère que Pablo Iglesias est la « source de la crise politique avec le Maroc » sur cette question.

Le magazine précise que la reconnaissance par les États-Unis de la marocanité du Sahara, a bouleversé la géopolitique de l’Espagne qui ne s’attendait pas à une telle décision. « L’Espagne, très préoccupée par ce conflit et faisant partie du Club des Amis du Sahara, a accueilli froidement la décision américaine et, surtout, avec beaucoup de prudence cette nouvelle réalité… », poursuit le journal qui rappelle par ailleurs que l’Espagne, abritant une base militaire américaine dans le sud-ouest de l’Andalousie, craint de subir les effets de la récente décision du Maroc de prendre une loi pour délimiter ses frontières maritimes.

En réalité, « l’Espagne est consciente du poids du Maroc pour l’ensemble de l’Europe, notamment dans les domaines cruciaux de l’immigration et de la sécurité, et de la pêche en ce qui la concerne », souligne le magazine qui estime que l’Union européenne « doit jeter les bases d’une nouvelle relation avec le Maroc, faite de franchise et de transparence ».

Sujets associés : Espagne - États-Unis - Diplomatie - Polisario - Sahara Occidental

Aller plus loin

Bourita et Arrancha se félicitent des relations qui unissent le Maroc et l’Espagne

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita s’est entretenu, ce mardi 24 février avec son homologue espagnole Arancha Gonzalez Laya. Au cours de ces échanges par...

Maroc-Espagne : la reprise des relations après les élections législatives ?

Les tensions entre l’Espagne et le Maroc pourraient reprendre progressivement après les élections législatives au Maroc prévues le 8 septembre. En attendant, l’Espagne poursuit...

Sahara : la position de l’Union européenne (toujours) attendue

Après avoir affiché pendant longtemps la neutralité dans le dossier du Sahara, l’Europe ne semble pas prête à soutenir le plan d’autonomie proposé par le Maroc. La...

Le Maroc impose Laâyoune à l’Espagne

À la demande du Maroc, les vols d’expulsion des migrants marocains de l’Espagne vers le Maroc vont atterrir à Laâyoune. Une manière diplomatique pour le Maroc d’amener l’Espagne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Sahara : Israël réaffirme son soutien au Maroc

En visite de travail au Maroc, Gideon Saar, ministre israélien de la justice, a réaffirmé le soutien de son pays à la position du royaume concernant la question du Sahara.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.