Marrakech : des femmes mariées interpellées pour prostitution

15 décembre 2020 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les éléments de la gendarmerie royale de la brigade de Tassoultante à Marrakech ont réussi à démanteler un réseau de prostitution impliquant plusieurs femmes mariées.

Alors qu’elle soupçonnait son mari d’infidélité, une femme a accédé aux données du téléphone de celui-ci qui n’était pas verrouillé, et elle a découvert des vidéos pour le moins compromettantes. Il s’agit de la pornographie mettant en scène son époux et des femmes mariées, âgées entre trente et quarante ans, rapporte Assabah. Une enquête a été ouverte suite à une plainte déposée par l’épouse. Cette enquête s’est soldée par l’interpellation de toutes les femmes et du mari infidèle.

Lors de son interrogatoire, l’accusé a reconnu les faits qui lui ont été reprochés par son épouse. Il a également confié aux enquêteurs avoir filmé ses aventures avec ces femmes à qui il remettait de l’argent.

En attendant leur déferrement devant le parquet général pour adultère, prostitution et organisation de bande criminelle, les mis en cause dans ce scandale sexuel ont été placés en garde à vue.

Sujets associés : Marrakech - Prostitution Maroc

Aller plus loin

Maroc : un réseau de prostitution géré par une étudiante démantelé

Les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ont démantelé un réseau de prostitution monté et géré par une étudiante.

Prostitution à Marrakech : des khalijis et Marocaines arrêtés

Quatre ressortissants koweïtiens ont été interpellés mercredi au quartier Gueliz à Marrakech, pour atteinte à la sécurité et à l’ordre public. En état d’ivresse avancée, les...

Marrakech : un salon de massage épinglé pour prostitution

Les services de la police ont opéré une descente dans un salon de massage au quartier Gueliz à Marrakech pour procéder à l’arrestation de cinq personnes dont la propriétaire des...

Marrakech : une femme condamnée pour avoir expulsé son mari du domicile conjugal

Le tribunal de première instance de Marrakech a condamné à deux mois de prison avec sursis et une amende de 500 dirhams, une femme qui a expulsé son mari du domicile conjugal.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.