Recherche

À Marrakech, le tourisme se meurt

© Copyright : DR

31 mai 2021 - 16h00 - Economie - Par: S.A

À Marrakech, la crise sanitaire liée au coronavirus frappe durement le tourisme. Sans une visibilité pour l’été, hôteliers, restaurateurs, agenciers de la ville ocre, conteurs, musiciens et charmeurs de serpents désespèrent. Ils appellent à la levée des restrictions sanitaires.

«  Les serpents et les singes sont morts… bientôt on va les suivre  », déclare à l’AFP Mariam Amal. Cette musicienne se produisait sur la célèbre place Jemaa el-Fna, mais la pandémie de Covid-19 a mis à mal son activité. «  C’est la première fois de son histoire que la place est vide  », assure celle qui jouait sur la place depuis l’âge de 10 ans. Beaucoup d’artistes «  se retrouvent à mendier pour survivre  », confie cette musicienne professionnelle de 55 ans. En 2019, Marrakech avait accueilli trois millions de touristes, mais la fermeture des frontières et les restrictions sanitaires ont mis le tourisme à rude épreuve.

«  J’ai d’abord commencé par vendre mon frigo, ma machine à laver, avant de décider de changer de métier  », raconte le conteur Hicham El Hench, qui vit dans une situation précaire. «  J’ai déposé les armes. Depuis trois mois, je ne travaille plus  », confie ce père de deux enfants qui travaillait «  depuis sa plus tendre enfance  » sur la place et gagnait environ 10 euros par jour. Le trentenaire dit avoir tenté de se recycler dans la vente de fruits et légumes, «  mais ça n’a pas marché  ».

La crise sanitaire a également produit un impact négatif sur l’activité des hôteliers, restaurateurs et agenciers de Marrakech. «  L’année 2020 a été catastrophique, 2021 le sera aussi si les frontières restent fermées  », estime le responsable d’un grand hôtel, rappelant que la clientèle étrangère représente 70% du flux touristique à Marrakech. La moitié des 200 hôtels de la ville est actuellement fermée, «  et si nous n’avons pas de visibilité pour l’été, plusieurs mettront la clé sous la porte  », assure ce professionnel ayant requis l’anonymat.

En 2020, 2,2 millions de touristes sont arrivés au Maroc, soit une baisse de 78% par rapport à 2019, selon les chiffres officiels. Le tourisme contribue fortement à l’économie marocaine. Le secteur représente 7% du PIB. Selon le ministère des Finances, les recettes du secteur touristique qui avoisinaient 80 milliards de dirhams en 2019, ont chuté de 65% jusqu’à début 2021. «  Lever les restrictions, c’est la seule voie pour sauver le tourisme  », estime un opérateur. Les professionnels du secteur avaient d’ailleurs fait un plaidoyer dans ce sens.

Mots clés: Tourisme , Marrakech , Restauration , Hôtellerie , Ministère de l’Economie et des Finances

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact