Immobilier au Maroc : bilan global mitigé, tendance en hausse à Marrakech

27 mai 2021 - 12h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Le marché global marocain de l’immobilier présente une courbe variable selon les villes au premier trimestre de l’année 2021. Avec une légère hausse des transactions, Marrakech sort peu à peu la tête de l’eau.

Selon un rapport conjoint de Bank Al-Maghrib (BAM) et de l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC), l’analyse du marché immobilier montre un secteur fortement touché par la crise. Toutefois, chaque région connait ses propres variations avec des prix au mètre carré (m2) qui peuvent être très variables d’une ville à l’autre.

A Rabat, l’analyse fait ressortir une quasi-stagnation en glissement trimestriel des prix, résultant des baisses de 0,4 % pour le résidentiel et de 20,6 % pour les biens à usage professionnel et une hausse des prix des terrains de 6,2 %. La capitale a également accusé une baisse de transactions de 17 % au terme des trois premiers mois de l’année 2021, suite aux replis des ventes du résidentiel de 19,1 % et des biens à usage professionnel de 6,5 %.

Même constat à Casablanca où la tendance reflète une baisse de 0,8 % pour les biens résidentiels et de 2 % pour les terrains, ainsi qu’une hausse de 9 % pour les biens à usage professionnel. Les ventes se sont effondrées de 28,8 % après la hausse importante de 32,1 % enregistrée au quatrième trimestre 2020, en raison des diminutions enregistrées au niveau des biens résidentiels (26,1 %), des terrains (9 %) et des biens à usage professionnel (9,6 %), a indiqué la même source.

Selon le rapport conjoint de BAM et de l’ANCFCC, si les prix se sont accrus de 3,5 % à Marrakech, suite à la hausse de 5,6 % des prix des terrains, les chiffres montrent, en revanche, que ceux du résidentiel et des biens à usage professionnel ont diminué respectivement de 0,3 % et de 5,9 %.

Quant aux transactions, « elles se sont contractées de 10,3 %, traduisant des replis de 6,8 % de celles des biens résidentiels et de 21 % pour les terrains », souligne la note qui note cependant une amélioration de 5 % des ventes des biens à usage professionnel.

Sujets associés : Casablanca - Rabat - Bank Al-Maghrib (BAM) - Enquête - Sondage - ANCFCC

Aller plus loin

Immobilier : les prix en baisse de 0,3 % à Marrakech

Au 2ᵉ trimestre de l’année, l’indice des prix des actifs immobiliers à Marrakech (résidentiels, terrains, usage professionnel) a reculé 0,3 % tandis que les transactions ont...

Au Maroc, le marché immobilier amorce sa reprise

La reprise s’amorce sur le marché de l’immobilier au Maroc. En témoigne la hausse des transactions immobilières enregistrée de septembre 2020 au premier semestre de cette année.

Les Marocains se ruent (à nouveau) sur l’immobilier

Au premier trimestre 2021, l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a grimpé de 1,8% en glissement annuel. C’est ce qui ressort d’une note de Bank Al-Maghrib (BAM) et...

Maroc : le Covid-19 met à genoux l’immobilier

Déjà en difficulté, le secteur de l’immobilier s’est davantage fragilisé avec l’avènement de la crise sanitaire. Malgré la reprise des activités, le secteur a du mal à sortir la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Système de Ponzy : les mises en garde de Bank Al-Maghrib

Les Marocains doivent se méfier des sociétés qui collectent illégalement de l’argent auprès du public en promettant des rendements exceptionnels. Voici une piqûre de rappel de la part de Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Autorité marocaine du Marché des...

Le dirham poursuit sa baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,26 % face à l’euro et est restée quasi stable face au dollar américain, au cours de la période allant du 28 juillet au 03 août. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Flexibilité du dirham : le Maroc fait une pause

Le Maroc ne compte pas modifier pour le moment sa bande de change de devise, a affirmé la ministre des Finances Nadia Fettah Alaoui lundi. Depuis 2018, le Royaume a entrepris des réformes graduelles du marché des changes mais n’a apporté aucun...

Le dirham baisse face à l’euro et au dollar

La valeur du dirham a baissé de 1,04 % face à l’euro et de 1,75 % vis-à-vis du dollar entre les mois de septembre et d’octobre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,12 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,28 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 04 au 10 août 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Le dirham prend de la valeur face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,09 % face à l’euro et de 2,20 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 05 au 11 janvier 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham remonte face à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est appréciée de 0,63 % face à l’euro et de 0,64 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 27 avril au 03 mai. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Légère dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,12 % face à l’euro et de 1,16 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 mai 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).