Immobilier au Maroc : les chantiers à l’arrêt

25 mai 2021 - 09h20 - Economie - Ecrit par : J.D

Alors que les travaux sont aux arrêts dans de nombreux chantiers ouverts dans le pays, signe d’un climat morose dans le secteur immobilier marocain, les institutions annoncent une tendance globalement à la hausse.

Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) relèvent une certaine amélioration de l’indice des prix des actifs immobiliers, en glissement annuel, de 1,8 % au 1ᵉʳ trimestre de 2021. Pendant ce temps, les grues, engins et appareils divers ne tournent pas à plein régime sur les différents chantiers, qui peinent à redémarrer ou sont carrément à l’arrêt.

Dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au premier trimestre 2021, la banque centrale et l’ANCFCC expliquent que cette augmentation se justifie par la hausse de 1,2 % des actifs résidentiels et de 2,9 % pour les terrains et les biens à usage professionnel ».

Concrètement, signale la même note, les prix du résidentiel ont flambé de 1,2 %. Il en a été de même pour les appartements (0,9 %), les maisons (1,8 %) et les villas de l’ordre de 4,6 %. En outre, le rapport indique une forte progression au niveau des ventes jusqu’à 42,4 % pour les 42,3 % pour les appartements, 38,3 % pour les maisons et de 59,9 % pour les villas.

Au niveau du foncier, les prix des terrains ont grimpé atteignant 2,9 %, en glissement annuel pendant que les transactions, elles, se sont accrues de 76,1 %, soutient la même source. Comparant les prix par ville au cours du premier trimestre, la note fait ressortir une certaine stagnation à Rabat et à Casablanca, une hausse de 35 % à Marrakech et un repli de 1,2 % à Tanger, renseignent les économistes de la banque centrale et de la DEPF.

Ces performances cachent un ralentissement du taux de progression des crédits bancaires dans l’immobilier qui ont dégringolé passant 3,2 % à 2,6 % par rapport au premier trimestre 2020. Une étude sur la politique de l’habitat au Maroc, publiée en 2019, avait dévoilé que la demande en logement ira crescendo pour atteindre son point culminant entre 2020 et 2025. Mais c’était visiblement sans compter les effets déplorables du Covid-19 sur le secteur de l’immobilier en général.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Marrakech - Casablanca - Tanger - Rabat - Menaces

Aller plus loin

Maroc : les promoteurs immobiliers espèrent profiter de l’été 2021

Les promoteurs immobiliers du Maroc, totalement affaiblis par les effets dévastateurs de la pandémie du Covid-19 sur leur secteur d’activités, entretiennent un brin d’espoir...

Immobilier au Maroc : les prix des actifs neufs et anciens ont chuté en 2020

En 2020, les prix des actifs neufs et anciens au Maroc ont enregistré une baisse en raison de la crise sanitaire due au Coronavirus.

Maroc : le Covid-19 met à genoux l’immobilier

Déjà en difficulté, le secteur de l’immobilier s’est davantage fragilisé avec l’avènement de la crise sanitaire. Malgré la reprise des activités, le secteur a du mal à sortir la...

Casablanca : grosse galère pour les sociétés immobilières cotées en bourse

Le secteur de l’immobilier à Casablanca a été frappé de plein fouet par la crise sanitaire. Pour preuve, les sociétés immobilières cotées en Bourse, Addoha et Alliances ont...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement connait un franc succès depuis son lancement. Au 23 mai 2024, 11 749 personnes ont déjà pu bénéficier de cette aide, sur un total de 73 711 demandes déposées. De nombreux Marocains résidant à l’étranger ont...

Impôts : le Maroc cible les résidences secondaires

Des dizaines de milliers de propriétaires de résidences secondaires au Maroc ont reçu des notifications fiscales de la Trésorerie générale du Royaume, réclamant le paiement d’arriérés de taxe d’habitation et de taxe de propreté.

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu foncier

La loi de finances 2023 a établi un nouveau régime fiscal en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers. Objectif, permettre aux contribuables prévoyant de céder leurs biens immeubles ou de droits réels s’y rattachant, de solliciter un...