Recherche

Match Wydad-Marseille - Affaire Barthez soumise au sommet de la FRMF

24 février 2005 - 20h31 - Sport

© Copyright : DR

La commission de discipline de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé mercredi sa décision de se décharger de "l’affaire Fabien Barthez" et de renvoyer le dossier devant le bureau fédéral, dernière instance de la FRMF habilitée à trancher.

"Le dossier est brûlant, nous avons préféré lors de réunion de mercredi de transmettre ce dossier au bureau fédéral de la FRMF, le seul habilité maintenant à l’examiner et à prendre ou pas une décision", a déclaré à l’AFP un membre de la commission disciplinaire.

Le gardien international de l’Olympique de Marseille (L1) Fabien Barthez est accusé d’avoir insulté et craché sur l’arbitre international Abdellah El Achiri à la fin du match amical Wydad/Marseille, arrêté à la 80e minute et qui n’a jamais repris, le 12 février à Casablanca.

Une réunion du bureau fédéral - programmée par l’instance fédérale depuis le mois de janvier dernier et avant même les incidents du 12 février de Casablanca - est prévue jeudi au siège de la Fédération.

Interrogé par l’AFP, un membre de la fédération a critiqué, sous couvert de l’anonymat, la manière dont est traitée le dossier Barthez au sein de la FRMF.

"Ils se cachent la figure et aucun ne veut prendre une responsabilité pour ne pas gêner les rapports franco-marocains, or les rapports sont une chose et les insultes et le crachat d’un joueur étranger contre un arbitre marocain sont une autre chose. Il faut protester (auprès de la fédération française et de la FIFA) car cela dépend de la crédibilité de notre football", a déploré ce responsable.

La FIFA sait tout

Ce dernier a estimé que le fait éventuel de "tourner la page sans au moins adresser une lettre de protestation à la fédération française de football pour un geste grave risquerait de discréditer la FRMF", ajoutant qu’il "ne faut pas se montrer petit".

"C’est une honte, un arbitrage a été humilié et, ici on veut apaiser, mais, attention, a-t-il ajouté, la Fédération internationale de football (FIFA) a des yeux grands ouverts, elle sait tout, rien ne lui échappe".

Mardi, un responsable à la FRMF avait estimé de son côté qu’il fallait "calmer le jeu et tourner la page avec un esprit sportif".

"Il ne faut non pas gonfler l’incident, il s’agit d’un cas normal qu’il faut clore avec une décision sage au regard des bons rapports qui existent entre les fédérations marocaine et française", a-t-il souligné.

Afp

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact