Un médecin maghrébin en France : "On me traite de sale bougnoule et il ne se passe rien"

16 juin 2020 - 19h30 - Ecrit par : A.S

La vie d’Ali*, un médecin généraliste du Dunkerquois n’a pas été un long fleuve tranquille. Il raconte ses déboires.

En quinze ans de vie professionnelle, Ali a dû faire face à des humiliations en tous genres. Au début de sa carrière, "la Sécurité sociale s’amusait à me renvoyer mes feuilles ; ça prenait du temps et je n’étais pas payé", se souvient ce médecin généraliste. Cette surcharge administrative le conduit vers burn-out, et ruine son moral. Le jeune médecin qui avait contracté des dettes pour ouvrir son cabinet n’était pas pour autant au bout de ses peines.

L’ordre des médecins exige de lui une expertise psychiatrique. "On veut savoir si je suis dangereux, alors que je leur ai simplement demandé à être payé. On a refusé de me dire pourquoi j’allais être expertisé", raconte-t-il à Le Phare du Dunkerquois. Une situation inexplicable et paradoxale. "C’est terrible, parce que, dans le même temps, des médecins pédophiles et violeurs dans le Dunkerquois peuvent exercer à nouveau", dit-il faisant ainsi référence à deux affaires judiciaires en cours à Dunkerque.

Un peu plus tard, Ali ouvre un nouveau cabinet avec une capacité d’accueil ne dépassant pas 20 patients la journée. Il devra à nouveau faire face à des railleries et à d’autres problèmes. "Trois médecins de Cappelle prenaient leur retraite. J’ai accueilli quelques patients", relate-t-il. Parmi eux, se trouvaient des patients qui avaient des arrêts de travail longs comme le bras. "Un jour, un mec de la Sécu débarque et me dit que je prescris trop d’arrêts." Il l’invite alors à augmenter sa patientèle pour réduire son ratio d’arrêts. "On m’a même menacé de me mettre sous tutelle", se souvient-il.

En septembre dernier, ses ordonnances ont été volées. Une jeune fille serait la présumée voleuse. À en croire Ali, elle utilise les sésames en imitant l’écriture. Les problèmes se multiplient. "Récemment, une patiente me demande un rendez-vous, mais je n’ai plus de place. Alors elle m’insulte de sale bougnoule. Et me menace de mort", relate le médecin du Dunkerquois. Il a beau déposer plainte mais rien n’y fera. "Quand le bougnoule fait appel à la loi, elle ne s’applique pas pour le protéger", se désole le spécialiste.

"Je suis emmerdé par la Sécu, par certains de mes confrères, je suis agressé et volé dans mon cabinet. Tout ça, sans pouvoir faire appel à personne ; c’est trop difficile à gérer, se lamente Ali. (…) On me traite de sale bougnoule et il ne se passe rien. Quoi que je fasse, je serai toujours le bougnoule. […] Mes parents sont en pleurs et ma famille est éclatée."

*Le prénom a été modifié

Tags : France - Racisme - Dunkerque

Aller plus loin

« Tête d’arabe », Sonia Mabrouk essuie des insultes racistes

Alors que Elisabeth Lévy, directrice de la rédaction du magazine Causeur commentait les déclarations d’une mère de famille à propos de la mixité, elle a qualifié sa collègue Sonia...

« Sale arabes » : des Marocains victimes de racisme aux Chantiers de l’Atlantique

Des travailleurs détachés espagnols d’origine marocaine, péruvienne ou sénégalaise se disent victimes d’insultes racistes, de harcèlement, et d’humiliations aux Chantiers de...

"Un bicot comme ça, ça nage pas", une enquête ouverte

Deux policiers filmés en train de proférer des insultes racistes à l’encontre d’un Égyptien lors d’une interpellation, dans la nuit de samedi à dimanche 26 avril, dans la Seine, à...

« Tu croyais qu’on était tes amis, sale arabe » : violente agression raciste à Tarn

Deux gérants de la librairie La Confiserie ont été victimes d’une violente agression raciste dans la nuit de samedi 5 mars à dimanche à Rabastens (Tarn). Samedi, un rassemblement de...

Nous vous recommandons

Chelsea : nouvelle consécration pour Hakim Ziyech (vidéo)

Écarté de l’équipe nationale, Hakim Ziyech fait des étincelles avec Chelsea. Son but marqué face à Tottenham vient d’être désigné comme le meilleur du mois de janvier.

Royal Air Maroc va-t-elle augmenter les prix de ses billets ?

À l’instar de la compagnie Air France, Royal Air Maroc (RAM) pourrait augmenter les prix de ses billets pour financer l’utilisation de carburant d’aviation durable, qui permet de réduire les émissions de...

Maroc : nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 octobre. Cette décision a été prise lors du conseil de gouvernement tenu ce lundi à Rabat.

Tanger : arrestation d’un Français recherché pour tentative de meurtre

Un ressortissant français âgé de 30 ans a été arrêté mardi matin, par les éléments de la police de Tanger. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis en France dans une affaire de tentative d’homicide volontaire lié à un réseau criminel...

Maroc : les agences de voyage réclament la réouverture des frontières

Écartés de la mesure d’aides accordées au secteur du tourisme par le gouvernement, les professionnels de voyage, frappés de plein fouet par les effets de la pandémie du Covid-19, viennent d’exprimer une fois de plus leur désarroi, dénonçant la...

Le Maroc va actualiser la décision sur la suspension des vols

Le gouvernement marocain a décidé d’actualiser la décision portant suspension des vols et des liaisons maritimes à destination du Maroc dans quelques jours. Une annonce faite par son porte-parole, Mustapha...

Le Maroc risque-t-il un tsunami avec le volcan aux Canaries ?

Alors que des informations font état d’un risque de méga-tsunami au Maroc, après l’éruption du volcan Cumbre Vieja à l’île de La Palma, aux Canaries, dimanche 19 septembre, Nacer Jabour, chef de division à l’institut national de géophysique (ING)...

Condamné pour avoir émigré au Maroc en abandonnant sa famille à Monaco

Ruiné par la crise sanitaire liée au Covid-19, un chef d’entreprise a émigré au Maroc sans verser de pension alimentaire à sa petite famille à Monaco. La justice monégasque l’a condamné pour abandon de...

Décès d’une ouvrière marocaine en Italie : ce que révèle l’enquête

On en sait un peu plus sur le décès de Laila El Harim, une ouvrière marocaine de 41 ans, retrouvée morte coincée dans une machine à Camposanto, une commune de la province de Modène dans la région d’Émilie-Romagne, en Italie. Les conclusions de l’enquête...

Sahara : l’Algérie rejette la résolution du Conseil de sécurité

Après la décision prise vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU de proroger d’une année la mission de la Minurso (Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental), la réaction de l’Algérie était attendue. Dimanche, le...