Les chauffeurs de taxi de Melilla veulent traverser facilement la frontière

15 août 2022 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Depuis la fermeture de la frontière pour raison de crise sanitaire, les taxis ne peuvent plus entrer au Maroc. La situation n’a pas changé malgré la réouverture en mai des frontières, ceci à cause du nouveau régime des voyageurs qui impose la présentation d’un passeport avant le passage des deux côtés de la frontière.

Cette situation a réduit considérablement le trafic et provoque de longues files d’attente à la frontière de Beni Ensar. Pour ces raisons, la délégation gouvernementale et le ministère de l’Environnement estiment qu’il n’est pas judicieux pour le moment d’autoriser les taxis à entrer au Maroc. Les deux entités expliquent qu’il n’est pas possible pour un certain nombre de taxis de quitter la ville autonome vers le Maroc sans ravitaillement et qu’aucun client n’accepterait d’attendre deux heures à la frontière alors que le compteur tourne.

La démarche qui semble plus appropriée serait de prendre un taxi jusqu’à la frontière, à la traverser à pied et à prendre un autre taxi une fois au Maroc. Pour Hassan Mohatar, responsable de l’Environnement, les chauffeurs de taxi peuvent traverser la frontière « s’ils ont un document douanier », soulignant par ailleurs que les taxis marocains ne peuvent pas non plus amener de passagers à Melilla.

À lire : Ceuta : les chauffeurs de taxi exigent la réouverture des frontières marocaines

Des citoyens de la ville autonome ont indiqué qu’ils ont du mal à trouver des taxis dans le centre-ville parce qu’ils sont tous à la frontière, surtout aux périodes critiques d’arrivée et de départ de passagers dans le cadre de l’Opération Marhaba en cours. Le président de l’association Unitaxi Melilla, Mohamed Lamrani, les a invités à la patience, même s’il comprend leur état de « nervosité », surtout quand il s’agit de prendre un avion ou un bateau.

La situation est « ponctuelle », sans doute en raison de l’Opération Marhaba, a précisé Lamrani, assurant qu’il n’est pas nécessaire d’élargir la flotte de taxis dans la ville autonome. Il a en outre demandé que les taxis soient autorisés à entrer dans les rues piétonnes, comme c’est le cas à Sebta, ou dans d’autres villes comme Grenade.

Sujets associés : Melilla - Opération Marhaba 2022

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : des chauffeurs de taxi manifestent, chaines au cou

Les chauffeurs de taxi de la région de Rabat-Salé-Kenitra ont manifesté, chaines au cou, contre les mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

Les chauffeurs de taxi de Melilla « agacés » par le Maroc

Le président d’Unitaxi Melilla, Mohamed Lamrani, a dénoncé l’attitude des douaniers marocains qui ne laissent pas entrer au Maroc les taxis de la ville alors qu’elles ont autorisé...

Casablanca : les taximen en colère, dénoncent la flambée des tarifs

La pagaille qui règne dans le secteur des taxis à Casablanca a occasionné le jeudi 1ᵉʳ octobre une grève de protestation. Les taximen Casablancais sont mécontents et exigent une...

Ceuta : les chauffeurs de taxi exigent la réouverture des frontières marocaines

Les chauffeurs de taxi de Ceuta demandent au gouvernement de négocier avec le Maroc une réouverture progressive de la frontière, dans le respect des mesures sanitaires. Pour se...

Nous vous recommandons

Melilla

Le Maroc revendique les îles et rochers espagnols

Le Maroc continue de revendiquer des territoires espagnols. En dehors de Sebta et Melilla, Rabat se concentre désormais sur les eaux juridictionnelles espagnoles, notamment les îles Chafarinas, Alborán et Perejil (Ilôt Leila), de même que les rochers...

Réouverture des frontières : les patrons de Melilla expriment des craintes

Comment vont s’opérer le trafic de marchandises et les contrôles sanitaires après la réouverture des frontières de Sebta et Melilla prévue le mardi 17 mai prochain ? C’est la grosse préoccupation des entrepreneurs de Melilla qui demandent à la délégation...

Crise migratoire : l’Espagne a envisagé un déploiement militaire à Sebta

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a rejeté une proposition de l’armée visant à renforcer les équipes de contrôle aux frontières à Ceuta et Melilla, en réponse à la crise migratoire intervenue en mai. La Moncloa a estimé que ce plan n’aide pas...

Pas d’ouverture des frontières avec Sebta et Melilla avant le 28 février

Les frontières avec Sebta et Melilla resteront fermées au moins jusqu’au 28 février prochain. Ainsi en ont décidé les autorités espagnoles, plus de 10 mois après leur fermeture.

L’Espagne a démarré l’exhumation des corps enterrés au rocher d’Al Hoceima

L’armée espagnole a lancé le processus d’exhumation des restes de corps de militaires enterrés dans les cimetières situés sur les rochers d’Al Hoceima et à Vélez de la Gomera. L’opération, prévue pour prendre fin en septembre prochain, suscite des inquiétudes...

Opération Marhaba 2022

Le roi Mohammed VI ordonne de faciliter les conditions de traversée des MRE

Le roi Mohammed VI vient d’ordonner à la Fondation Mohammed V pour la Solidarité la mise en place d’un dispositif spécial d’accompagnement au profit des membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger, à bord des navires opérant la traversée, en vue...

Affluence record de MRE dans les ports espagnols

Plus de 634 606 Marocains d’Europe et 153 934 véhicules ont déjà traversé les cinq ports espagnols retenus pour l’Opération Marhaba 2022, ce qui représente une augmentation de 34,2 % pour les MRE et de 47 % pour les véhicules par rapport à la dernière...

Tanger Med : dispositif spécial pour l’accueil des MRE

Le port de Tanger Med a mis en place un dispositif spécial pour accompagner le retour au Maroc des MRE, dans le cadre de l’opération “Marhaba 2022”, lancée dimanche.

Opération Marhaba 2020 : toujours d’actualité au Maroc ?

La commission des Affaires étrangères annonce une réunion pour discuter de l’Opération Marhaba à la lumière de la crise sanitaire que traverse le monde et des précautions à prendre pour préserver la santé des...

Annulation de Marhaba : jusqu’à 40% de pertes pour des hôtels espagnols

L’annulation par le Maroc de l’Opération Marhaba 2021 pour raison sanitaire, selon les informations officielles, est un coup dur porté pour les établissements hôteliers situés sur les routes de transit des MRE qui verront leurs chiffres d’affaires chuter de...