Des messages sur Facebook les envoient en prison

17 avril 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : J.D

Deux individus dont un influent homme d’affaires ont été placés en détention suite à une affaire de diffamation de personnalités publiques via les réseaux sociaux à Tétouan.

Selon les détails rapportés par le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, les deux prévenus sont suspectés d’avoir publié des contenus «  dégradants  » et comportant parfois des «  captures d’écran  » de discussions privées de deux élus locaux et d’autres personnalités influentes de la région.

À l’ouverture de l’enquête conduite par la police appuyée d’experts, un premier suspect a été interpelé à Martil suite à des renseignements fournis aux enquêteurs par une victime. Le jeune homme, qui a avoué être celui qui a publié sur de faux comptes, les textes incriminés, a cité plusieurs complices dont un professionnel de l’événementiel, indique le quotidien arabophone, signalant en outre, que les recherches sont toujours en cours pour démanteler tous les membres du réseau.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tétouan - Médias - Enquête - Martil

Aller plus loin

Parti pour porter plainte contre Sofia Taloni pour diffamation, il se retrouve poursuivi

Parti pour porter plainte à la police contre Sofia Taloni, une femme transgenre, véritable star sur la toile, pour diffamation, Abdelatif, jeune étudiant en art dramatique, se...

« Routini al yawmi » discuté au Parlement

La question liée à la régulation des contenus sur les réseaux sociaux était au cœur de la session des questions orales tenue lundi et au cours de laquelle, le ministre de la...

Maroc : 110 journalistes engagés contre les diffamations

Face aux attaques de certains confrères contre des "voix critiques ", dont le journaliste Omar Radi, au cœur d’une double affaire d’espionnage, un groupe de 110 journalistes...

Détention prolongée pour la Youtubeuse Fatiha et son mari, leurs enfants placés

Le tribunal de première instance de Témara a décidé de reporter au 19 octobre prochain le procès de la youtubeuse Fatiha et son mari, poursuivis pour attentat à la pudeur. Il a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une chaîne marocaine accusée d’offense au roi Mohammed VI

La chaîne de télévision d’information en continu marocaine, Medi 1 TV est sous le feu des critiques des Marocains qui l’accusent d’avoir offensé le roi Mohammed VI.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.