Une banale discussion sur Facebook finit en homicide

6 août 2021 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Des messages provocants, des insultes et des menaces échangés par deux amis sur les réseaux sociaux, et la situation s’envenime. À Chefchaouen, personne ne pouvait imaginer qu’une simple dispute virtuelle pouvait dégénérer et mener à une tragédie.

Le drame a eu lieu à Bouhmed près de Chefchaouen. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a été tué par son ami à cause d’échanges qu’ils ont eus sur Facebook. Les réseaux sociaux pouvaient avoir de graves incidences sur les jeunes, mais de là à provoquer la mort d’un homme, cela reste une situation qui a ému toute la région de Chefchaouen, surtout ceux qui connaissaient les relations entre la victime et son présumé assassin.

À lire : Des appels au meurtre sur Facebook

Selon le journal Assabah, les deux amis étaient entrés en conflit en raison de commentaires provocateurs qu’ils se sont récemment échangés sur le réseau social. Ils ne tarderont pas à passer d’amis à ennemis, ne pouvant accepter la dureté des mots échangés.

À lire : Des messages sur Facebook les envoient en prison

Les premiers éléments de l’enquête révèlent que des échanges houleux en pleine rue ont débouché sur de multiples coups de couteau donnés à la victime par le présumé meurtrier. La victime s’écroule baignant dans son sang. Prenant conscience de son geste, il s’enfuit de la scène du crime, mais il sera rapidement arrêté par les éléments de la gendarmerie.

À lire : Ce Marocain n’aurait pas dû trop parler sur Facebook...

En attendant que l’enquête judiciaire ouverte pour élucider les circonstances exactes de cette affaire, le suspect a été placé en garde à vue et sera présenté devant le procureur du Roi.

Sujets associés : Chefchaouen - Homicide - Gendarmerie Royale - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : une maman maquille le meurtre de son fils en suicide

La police judiciaire de Youssoufia a déféré devant le procureur général du roi près de la cour d’appel de Safi une mère et sa fille accusées d’avoir tué un adolescent de 15 ans....

Maroc : des dénonciations sur les réseaux sociaux mènent à l’arrestation d’un baron de la drogue

Le plus célèbre dealer de Meknès a été interpellé après plusieurs années de cavale. Il faisait l’objet de huit mandats de recherche sur le plan national.

La police algérienne accuse le Maroc « d’exploitation sexuelle » d’enfants algériens

C’est encore une grave accusation que viennent de proférer les autorités algériennes, plus précisément la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Un MRE tue sa mère à Meknès

Un ancien MRE établi en Espagne a tué sa mère en l’étranglant dimanche dernier, au quartier Sidi Omar à Meknès. La violence du crime a choqué tous les habitants qui se demandent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Des nouvelles caméras-piétons pour les gendarmes marocains

La Gendarmerie Royale a reçu dernièrement des nouvelles caméras-piétons. Ces dispositifs doivent protéger les gendarmes lors de leur intervention mais aussi servir de preuve en cas de contestation de l’infraction.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.