Ce Marocain n’aurait pas dû trop parler sur Facebook...

28 juillet 2019 - 09h40 - France - Ecrit par : I.L

Le titre de séjour d’un jeune marocain de 31 ans ne lui a pas été renouvelé en France. En cause : "son discours anti-occidental, complotiste et dirigé contre la société française".

Ce jeune homme de 31 ans a vu son rêve s’envoler, à cause de ses prises de position, sur son compte Facebook. Son titre de séjour n’a pas été renouvelé. Pis, il lui est fait injonction de quitter le territoire français, dans un délai d’un mois. Le jeune marocain a appris, à ses dépens, que les réseaux sociaux ne représentent pas l’endroit idéal pour étaler ses récriminations. Selon la justice, ce jeune manifestait sur son compte Facebook son affiliation "à un nombre important de personnes appartenant à la mouvance islamiste radicale ".

Devenant, dès lors, une menace, il a été prié de quitter le territoire français. Les nombreux appels du requérant n’ont malheureusement pas favorisé son cas. La décision de la Cour d’Appel de Paris a finalement été rendue le 12 juillet 2019. La justice a établi la menace qu’il représente pour l’ordre public, sur le territoire français.

Ce jugement, prononcé sur la base des publications et des propos tenus sur les réseaux sociaux, n’est pas une première. Beaucoup d’autres personnes se sont vu interdire la citoyenneté française à cause de leurs écrits sur les réseaux sociaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Terrorisme - Facebook

Aller plus loin

Une banale discussion sur Facebook finit en homicide

Des messages provocants, des insultes et des menaces échangés par deux amis sur les réseaux sociaux, et la situation s’envenime. À Chefchaouen, personne ne pouvait imaginer...

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...