Recherche

Kénitra : un meurtrier trahi par son téléphone

© Copyright : DR

14 août 2021 - 17h00 - Société - Par: G.A

Le village de Tannaja dans la province de Kenitra est encore sous le choc suite au meurtre d’un homme de 52 ans. Le suspect n’est rien d’autre que le fils de la victime, qui a essayé de masquer son crime, mais il a été trahi par son téléphone.

La vingtaine à peine, un jeune homme a roué de coups son père qui a succombé à une hémorragie sévère. Un meurtre de sang-froid qui a secoué toute le village, rapporte le quotidien Assabah, qui souligne que pour brouiller les pistes, il a déclaré aux gendarmes que son père l’avait contacté à 3h 30 du matin pour lui dire qu’il a été agressé par des inconnus non loin de sa maison. Selon ses dires, il s’est empressé de le secourir avant de le transporter à son domicile où il a succombé à ses blessures.

À lire : Maroc : condamné à la peine de mort pour parricide

Sa version des faits n’a pas convaincu les gendarmes qui n’ont constaté aucune trace d’agression sur le lieu où le mis en cause avait déclaré avoir trouvé son père blessé. Ce n’est qu’au cours de l’enquête que les gendarmes ont constaté que le père et son fils menaient une relation assez tendue. Des messages de menaces ont été retrouvés dans le téléphone du suspect. Pire encore, dans une conversation audio enregistrée avec sa petite amie, le jeune homme lui déclarait qu’il allait tuer son père et le découper. Des preuves accablantes qui ont poussé les enquêteurs à s’intéresser à lui.

À lire : Maroc : une affaire de parricide émeut la ville de Kelaa Sraghna

Des investigations plus poussées ont permis aux gendarmes de découvrir que le suspect en voulait à son père depuis qu’il s’est séparé et entretenait des relations avec des jeunes femmes au vu et au su des habitants du village, jetant le déshonneur sur sa famille.

À lire : Tanger : 20 ans de prison pour le meurtre de son père

Déféré devant le parquet général, il a été poursuivi en état d’arrestation pour homicide volontaire avec préméditation et outrage à l’autorité judiciaire.

Mots clés: Homicide , Kenitra , Violences et agressions , Gendarmerie Royale

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact