Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

30 novembre 2023 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Selon le dernier rapport de la fédération de la ligue démocratique des droits des femmes (FLDDF), 38 % de Marocaines sont victimes de violences sexuelles. Elles n’hésitent plus à briser le silence et à témoigner. « Je me rappelle encore de cet été 2014. Nous étions chez lui en train de regarder un film quand monsieur a décidé vouloir coucher avec moi. Je dis non, je refuse, catégoriquement, ce non sans sourire, ce non sérieux, qui ne laisse pas l’ombre d’un doute. Monsieur a quand même continué, me menaçant, me forçant, me battant… », raconte sur la page Facebook du collectif Masaktach, une Marocaine de 26 ans.

À lire : Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Les femmes victimes de violences ont décidé de libérer la parole. Entre le 1ᵉʳ juillet 2021 et le 30 juin 2023, le Réseau associatif LDDF-INJAD contre la violence basée sur le genre et l’association « Femmes Solidaires » ont reçu respectivement le témoignage de 2 677 femmes et 6 797 femmes victimes de violences, indique le rapport de la fédération. « La violence sexuelle désigne toute déclaration, action ou exploitation qui porte atteinte au caractère sacré du corps des femmes à des fins sexuelles. Nous avons enregistré 1 064 cas, soit 38 % des femmes violentées sexuellement. Parmi ces cas de figure le viol conjugal », explique à Hespress, Samira Muheya, présidente de la FLDDF.

À lire : Plus de la moitié des Marocaines victimes de violence conjugale

« Les lois marocaines, qu’il s’agisse du Code pénal, du Code de la famille ou de la loi 103.13 contre les violences, ne criminalisent pas le viol conjugal, chose qui aggrave la situation », déplore la présidente de la fédération, soulignant que « la violence sexuelle comprend également le fait d’avoir des rapports sexuels non désirés, la tentative de viol, les cas d’exploitation sexuelle, l’inceste, la prostitution forcée, la liste n’est pas exhaustive, nombreux sont les aspects mais l’unique caractère partagé est que la souffrance est la même ». La militante rappelle en outre que les violences sexuelles sont « traditionnellement définies comme des agressions ».

À lire : Maroc : hausse des violences sexuelles contre les mineurs et les femmes

Samira Muheya fait observer que le harcèlement sexuel est encore très présent dans la société marocaine, et que malheureusement, cet acte « commis pour la première fois reste autorisé, à condition que le législateur stipule la persévérance, ce qui indique l’insistance sur l’acte et sa répétition ». La présidente de la FLDDF évoque également les cas de viol et d’inceste, précisant que « les victimes de l’inceste restent les plus impactées par le poids de la société et aussi les plus affectées psychologiquement ». Près de 63 % des femmes mariées sont victimes de violences sexuelles, indique-t-elle par ailleurs, mettant en avant la vulnérabilité de ces femmes dans le domicile conjugal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Sexualité - Violences et agressions

Aller plus loin

Maroc : hausse des violences sexuelles contre les mineurs et les femmes

Les violences sexuelles contre les mineurs et les femmes prennent des proportions alarmantes au Maroc, alerte l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui appelle à...

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Plus de la moitié des Marocaines victimes de violence conjugale

Dans son recueil intitulé « La femme marocaine en chiffres 2023 », le Haut-Commissariat au Plan (HCP) révèle les statistiques sur la condition féminine au Maroc, notant entre...

Maroc : hausse des chiffres des violences faites aux femmes

Le Maroc a enregistré cette année une hausse des violences contre les femmes, qui ont concerné 61 388 affaires, selon un bilan de la Direction générale de la sûreté nationale.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’actrice Malika El Omari en maison de retraite ?

Malika El Omari n’a pas été placée dans une maison de retraite, a affirmé une source proche de l’actrice marocaine, démentant les rumeurs qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux à son sujet.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.