Recherche

Chute d’une météorite au Maroc, l’armée vire les citoyens avides de gains

© Copyright : DR

2 juillet 2019 - 11h30 - Société

Une météorite est tombée au Maroc, dans les environs de la ville de Zag, plus précisément, dans la région de Lahbita. Des dizaines de Marocains sont accourus sur les lieux, à bord de 4x4, pour en retrouver des fragments valant leur pesant d’or au marché noir. Mais, c’était sans compter avec l’armée.

Le jeudi 27 juin dernier, vers 17 heures, une météorite a fini sa longue course spatiale au Maroc, à proximité de la ville de Zag, dans le sud du Royaume, au niveau de la province d’Assa-Zag, dépendante de la région de Guelmim-Oued Noun. Les citoyens ont vu tomber une boule de feu avec, derrière elle, une trainée de fumée blanche.

Un bon nombre d’entre eux se sont déplacés sur les lieux, à bord de 4x4. Certains en auraient même trouvé des fragments, de poids différents, les plus petits pesant quelques dizaines de grammes pendant que les plus grands, environ, un kilogramme. On se les arracherait au marché noir.

Le média Hespress en relaie les propos d’Abderrahmane Ibhi, un expert dans ce secteur, et enseignant à l’Université d’Ibn Zorh. Il a déclaré que cette chute était « très importante » et que « cette météorite a une croûte sombre, ce qui indique qu’elle vient tout juste de tomber et que ses caractéristiques géologiques montrent qu’il s’agit d’une chondrite standard appelée LL6 », précisant entre autres, que l’origine probable de ce genre de météorite serait Mars, la lune ou des astéroïdes.

Selon le même spécialiste, ces météorites « sont vendues à des prix élevés, car leur analyse nous renseigne sur la composition et l’évolution du système solaire. Les scientifiques font la différence entre les météorites que les gens trouvent de temps en temps et celles qui viennent tout juste de tomber et conservent encore certaines caractéristiques utiles pour comprendre la composition des planètes d’où elles proviennent ».

Mais, l’armée ne comptait pas laisser les gens se servir. D’autres raisons l’ont aussi poussée à mettre en place un blocus : seuls 5 kilomètres séparaient le lieu de la chute de la météorite du mur des sables. Le média Goud précise que des véhicules militaires des Forces armées royales se sont activés dans la région, depuis la matinée du lundi 1er juillet 2019, afin de faire quitter des lieux les dizaines de Marocains qui cherchaient les précieux morceaux de la météorite.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact