Orléans : accusé d’avoir tué sa fille, Ahmed Touloub demande sa remise en liberté

14 juin 2019 - 08h20 - France - Ecrit par : Bladi.net

Ce jeudi 13 juin, Ahmed Touloub a demandé sa remise en liberté devant la chambre d’instruction de la cour d’appel d’Orléans. Lui et son épouse, Halima, ont été interpellés, voici tout juste un an. En effet, ils ont été mis en examen pour le meurtre de leur fillette de 4 ans, dont le corps mutilé et sans vie avait été retrouvé, le 11 août 1987, en bordure de l’autoroute A10, à la hauteur de Suèvres (Loir-et-Cher).

Après une première tentative infructueuse il y a de cela quelques mois, Ahmed Touloub a demandé hier sa remise en liberté devant la chambre d’instruction de la cour d’appel d’Orléans. Agé de 65 ans, il est le père d’Inass, cette fillette de 4 ans dont le corps mutilé et sans vie a été découvert, le 11 août 1987. Lui et son épouse Halima, 67 ans, ont été interpellés le 12 juin 2018 et placés en garde à vue. Puis, le couple sera mis en examen, notamment pour "recel de cadavre et violences habituelles sur un mineur de 15 ans", rapporte La République du Centre.

Le 13 décembre dernier déjà, dans le cadre de sa demande de mise en liberté devant la cour d’appel d’Orléan lors d’une audience à huis clos, le sexagenaire avait déclaré "avoir vécu un enfer avec son épouse, qui était violente avec lui et ses trois filles". Un argument dont la cour n’a pas tenu compte en le maintenant en prison.

En effet, Ahmed Touloub soutient que, le 10 août 1987, il a découvert le corps sans vie d’Inass à son domicile. Le lendemain matin, tandis que la famille se rendait en vacances au Maroc, "par lâcheté", il a accepté de se débarrasser du corps de la fillette, enroulé dans une couverture, dans un fossé bordant l’autoroute. "La malheureuse victime, dont le visage était tuméfié, portait des traces de morsures et de brûlures au fer à repasser", décrit le média.

Fin 2016, l’interpellation du frère d’Inass, impliqué dans une affaire de violences, fait remarquer que son ADN présentait évidemment des signes communs avec les empreintes génétiques retrouvées sur les vêtements de la fillette. Ce qui a permis aux enquêteurs d’identifier les parents de la fillette et de les appréhender.

La même source informe que malgré cette avancée, l’instruction suit son cours et il n’est pas évident que "le procès d’Halima et Ahmed Touloub ne se déroulera avant de nombreux mois".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Décès

Aller plus loin

France : 30 ans après on a arrêté les présumés tueurs d’Inass Touloub

Pendant plus de 30 ans, les enquêteurs l’appelaient la petite inconnue ou la martyre de l’Autoroute A10. Aujourd’hui, elle a un nom et s’appelle Inass Touloub.

France : du nouveau dans l’affaire Inass, la « petite martyre de l’A10 »

L’affaire de la petite Inass dont le corps avait été retrouvé à Suèvres (Loir-et-Cher), dans un fossé de l’A10, le 11 août 1987, est loin de connaître son épilogue. Ses parents...

France : le père de la "petite martyre de l’A10" est libre

Ahmed Touloub est désormais libre de ses mouvements. Ainsi en a décidé la justice, pour le père de l’enfant dont le corps avait été retrouvé en août 1987 dans un fossé de...

France : une famille marocaine a caché un drame pendant trois décennies

Une famille marocaine résidant à Puteaux a tenu secret un drame survenu en 1987  : la mort de la petite Inass alors âgée de 4 ans dont le corps avait été retrouvé à Suèvres...

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

Ayoub, 16 ans : l’impossible deuil après le séisme au Maroc

Ayoub, 16 ans, est l’un des survivants du puissant et dévastateur séisme qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre. Il a perdu cinq membres de sa famille dans la catastrophe.

Les Lions de l’Atlas en deuil

Le monde du football marocain est en deuil suite à l’annonce du décès d’Abderrahim Ouakili, ancien joueur international, survenu ce lundi 18 décembre 2023 à l’âge de 53 ans.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille d’Abdelhak El Khiame

Suite au décès mardi, de l’ancien directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak El Khiame, le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de sa famille. Un message dans lequel il a salué...

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Décès de l’acteur et réalisateur marocain Mohamed Atifi

Le monde du cinéma marocain est en deuil. L’acteur et réalisateur Mohamed Atifi est décédé jeudi soir des suites d’une longue maladie.

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,

Le deuil persistant de Booder pour son ami Wahid Bouzidi

Près de trois mois après le décès de son ami, l’humoriste franco-marocain Booder rend un nouvel hommage au Franco-algérien Wahid Bouzidi qui lui « manque énormément ».

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.