Bloqué en Italie, un Marocain dort sous un pont à Vintimille

6 juin 2022 - 21h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Parti du Maroc où il dit se sentir “discriminé”, Ahmed Qatib, un migrant marocain de 33 ans, rêvait d’une nouvelle vie en Allemagne. Mais il n’a pas réussi à arriver à destination. Il se retrouve bloqué en Italie, où il vit sous les ponts à Vintimille, à la frontière avec la France et gagne une paie de misère en travaillant pour des exploitants agricoles.

Algérie, Italie (en canot) en passant par la Libye, où il a été envoyé en centre de rétention, Ahmed Qatib se retrouve coincé à Vintimille. « Je suis arrivé à Vintimille au mois de février, il y a cinq mois. J’ai tout de suite voulu passer en France pour rejoindre l’Allemagne. J’ai essayé six fois, je n’ai jamais réussi », raconte-t-il à Informigrants. Cet athée originaire de Beni Mellal justifie son envie de vivre en Allemagne par le fait qu’il ait connu « trop de problèmes avec les islamistes » au Maroc, où il était proche du Mouvement du 20-février. « La première fois, en février, j’ai traversé à pied, mais j’ai été arrêté à Menton [première ville côté français, NDLR]. La deuxième fois, j’ai pris un train. La troisième fois, j’ai tenté le Pas de la mort [sentier extrêmement périlleux entre l’Italie et la France, en contrebas duquel un migrant africain a été retrouvé mort en novembre dernier, NDLR] », continue le trentenaire.

À lire : Aider leurs familles au Maroc, le rêve des mineurs devenus majeurs en Espagne

« Puis j’ai à nouveau tenté plusieurs fois en train. Lors de ma sixième et dernière tentative, j’ai été arrêté par les autorités françaises alors que je marchais dans la forêt, près de la ville de Latte. À chaque fois que j’ai été arrêté, les autorités françaises ont été méchantes ». Ahmed se plaint d’avoir subi de mauvais traitements de la part des policiers. « Parfois tu entends des insultes. Ils nous poussent dans les voitures, ils nous poussent dans des pièces où on dort sans couverture. » Il se résigne à rester en Italie et demander l’asile. Ahmed vit dans de mauvaises conditions. « À Vintimille, je mange grâce au collectif Progetto 20 K [une association qui vient en aide aux migrants dans la région, NDLR]. […] Pour dormir, j’ai trouvé un trou dans le pilier d’un pont près d’une rivière, à la sortie de la ville. C’est à côté d’une autoroute. C’est mon endroit. »

À lire : Youssef, un exemple d’intégration réussie d’un migrant en Espagne

En attendant des jours meilleurs, Ahmed travaille pour des exploitants agricoles. « Depuis un mois, j’ai trouvé un travail au noir dans la région de San Remo. Ce n’est pas loin de Vintimille, j’y vais en train. Je travaille dans les champs, pour des propriétaires italiens, toujours différents. On change d’endroit tout le temps. Il n’y a que des migrants sans-papiers qui travaillent là. En ce moment je travaille sur un terrain où il y a une maison abandonnée. Ceux qui nous paient nous cachent là pendant nos pauses pendant la journée, pour qu’on ne se fasse repérer. » Ahmed touche 30 euros par jour pour 10 heures de travail. « J’ai des traces de blessures sur ma peau, et mon poids diminue mois après mois. Je pèse 50 kg, pour 1m74. J’ai perdu 12 kg ces trois derniers mois à cause du travail et de ma situation », se lamente le trentenaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Allemagne - France - Italie

Aller plus loin

Un enfant marocain de 12 ans envoyé en prison en Italie

Un adolescent marocain de 12 ans, interpellé dans une affaire de vol, a été incarcéré dans une prison à Turin.

Immigration illégale en Europe : les Marocains en deuxième position

En 2020, les migrations illégales en Europe ont connu une baisse de 13 %, un niveau atteint pour la première fois depuis 2013.

La galère des Marocains bloqués à l’étranger

De nombreux Marocains se sont retrouvés bloqués dans divers pays à travers le monde après la fermeture des frontières aériennes décidée lundi 29 novembre pour limiter la...

Aider leurs familles au Maroc, le rêve des mineurs devenus majeurs en Espagne

Trouver un travail pour s’intégrer dans la société et envoyer de l’argent à leurs familles au Maroc. C’est le rêve de la plupart des anciens migrants mineurs devenus majeurs en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.