Millenium Challenge Account : 47 millions de dollars pour le Maroc

11 août 2008 - 21h09 - Economie - Ecrit par : L.A

L’Agence de partenariat pour le progrès a confié à Jaïda quelque 47 millions de dollars (soit l’équivalent de 400 millions de DH), octroyés par le Millenium Challenge Account (MCA). Le fonds américain est dédié aux pays en développement qui ont adopté une politique judicieuse sur les plans politique, économique et social. Le programme est en route et se prolongera jusqu’en 2013.

« Les 47 millions de dollars nous ont été accordés sous forme de prêt subordonné qui sera, éventuellement, transformé en don à terme », tient à préciser l’équipe opérationnelle du fonds. Les négociations avec l’Agence de partenariat pour le progrès démarreront en septembre prochain pour arrêter les modalités du prêt.

Cette somme sera injectée dans les fonds propres de Jaïda et lui permettra d’optimiser sa mission, c’est-à-dire : fluidifier le circuit financier, accompagner les AMC dans le lancement de nouveaux produits, tout en continuant à jouer son rôle habituel, celui d’apporter des financements aux entreprises et d’assurer le rôle de coordinateur entre les différents intervenants du secteur.

Très vite le fonds Jaïda a élargi son réseau pour couvrir 5 associations de microcrédit au niveau national alors que d’autres sont toujours en négociation. Les interventions financières de Jaïda dans la consolidation de l’économie sociale et solidaire sont devenues indéniables à l’heure où l’encours global des microcrédits au Maroc s’est établi à 5,5 milliards de DH. Si le fonds de la CDG s’est très vite démarqué dans le secteur du microcrédit, c’est d’abord par l’octroi de financement sans garantie d’emprunt. Jaïda prend des risques qu’il a appris à gérer. Constitué sous forme de société anonyme basée au Maroc, Jaïda jouit du statut d’une société de financement agréée par la banque centrale et opère sous son contrôle.

Pour rappel en seulement une année d’activité en faveur des associations de microcrédit (AMC), le fonds Jaïda pour la microfinance a déjà investi quelque 250 millions de DH. Fort d’un capital de 200 millions de DH, Jaïda, filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion (CDG), a su gagner la confiance de grandes institutions en très peu de temps.

Si les premières conventions de financement signées avec « Inmaa » et « Al Karama » n’avaient pas dépassé le seuil des 6 millions de DH, sa première transaction en dette subordonnée pour un montant de 40 millions de DH avait été signée avec la fondation « Zakoura » en décembre 2007.

En début d’année, le fonds signe une convention de garantie portant sur un prêt subordonné à hauteur de 170 millions de DH avec la société financière internationale (SFI). Depuis, la success story continue…

La CDG détient 45% des parts du fonds, le groupe bancaire KFW en compte 25%, 20% appartiennent à la Caisse de dépôt et des consignations (institution financière publique française) et, enfin, l’Agence française de développement (AFD) dispose de 10% des parts.

Source : L’Economiste - Amira Khalfallah

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Pauvreté - Fonds

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce qu’elle sera versée ?

Maroc : le roi Mohammed VI annonce des aides directes aux plus pauvres

Le Roi Mohammed VI, dans un discours prononcé à l’ouverture de la session parlementaire, a fait part de l’introduction d’un programme d’aide sociale à la fin de l’année 2023.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée en octobre dernier. Une situation qui contribue à la hausse de la mendicité...

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...