Le Ministre Amara fera-t-il les frais du scandale financier du Port de Safi ?

27 août 2019 - 18h20 - Ecrit par : K.B

Le Ministre de l’Équipement, Abdelkader Amara, vient de demander une rallonge sur le délai de livraison du nouveau Port de Safi. Accusant un grand retard et des pertes d’un montant de 500 millions de dirhams, le projet pourrait précipiter sa chute.

Les précédentes expériences du Ministère n’ont pas servi d’exemple au Ministre de l’Équipement, selon le quotidien Assabah, qui fait référence à la colère royale qui avait suivi la débâcle du programme "Al Hoceima Manarat Al Moutawassit".

Lancé en 2013, le projet devait voir le jour cinq ans plus tard. Mais, la précipitation de la société prestataire de services et l’absence de conformité aux normes techniques et de qualité ont entraîné la fissure de 700 blocs de béton formant le quai, rendant l’amarrage des bateaux impossible et le port inopérationnel.

Le délai d’une année, accordé par le Gouvernement, n’avait pas suffi à la direction provisoire chargée de l’exécution du projet au sein du Ministère, obligeant celui-ci à adopter un nouveau décret, le 22 août dernier, qui renvoie le délai à octobre 2020.

En dépit des rallonges accordées et des pertes occasionnées par ces remaniements, estimées à 500 millions de dirhams, en plus des 600 millions de l’ONEE, le quotidien remet en doute l’achèvement à temps des travaux entrepris dans le Port de Safi.

Censé accompagner la nouvelle centrale thermique de la ville, son retard de livraison pourrait compromettre les chances du Ministre Amara, qui, selon le quotidien, fera vraisemblablement partie des départs du Gouvernement liés au prochain remaniement ministériel.

Tags : Safi - Abdelkader Amara - Ministère de l’Equipement et du Transport - Colère royale

Nous vous recommandons

Le prix du mouton moins cher au Maroc qu’en Algérie

Le Maroc figure parmi les pays où les prix du mouton de l’Aïd Al-Adha sont moins élevés dans le monde arabe.

Sahara : « le Maroc voulait que l’Espagne et l’Union européenne suivent » les États-Unis

Mohamed Salem Ould Salek, «  ministre des Affaires étrangères  » de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » a réagi à la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Il affirme que le royaume « voulait que » l’Espagne et l’Union européenne...

Un Français en cavale arrêté à Casablanca

Un Français en cavale, suspecté d’être impliqué dans une affaire de trafic de drogue a été arrêté à l’aéroport de Casablanca. Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par le Bénin, il a été présenté au parquet en attendant son...

Le Maroc refuse l’aide de l’Espagne pour sauver Rayan

Le Maroc a refusé l’aide des sapeurs-pompiers espagnols pour tenter de sauver Rayan, le garçon de 5 ans tombé mardi dans un puits de 32 mètres de profondeur à Ighrane (Chefchaouen).

Le « Messi du haschich » est de retour

La police nationale et la Garde civile ont démantelé récemment deux organisations spécialisées dans le trafic de drogue et qui seraient liées à Abdellah El Haj, plus connu sous le nom de « Messi du haschich », et à un autre narco-trafiquant du « clan des...

Algésiras : la DEA américaine met fin à un réseau de trafic de haschich marocain

La police nationale espagnole, dans le cadre d’une opération conjointe menée avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) du Maroc et la Drug Enforcement Administration (DEA) des États-Unis, a démantelé un réseau de trafic de drogues à Algésiras....

Fuite au Maroc des fortunes tunisiennes

En raison du climat socio-politique et économique tendu, les hommes d’affaires et leurs familles fuient la Tunisie pour s’installer au Maroc, aux Emirats arabes unis ou encore en France.

Message de Royal Air Maroc à ses clients en Turquie

Suite à la prolongation de la suspension des liaisons aériennes par les autorités marocaines jusqu’au 31 décembre, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) programme un vol spécial au départ de la Turquie et à destination du Maroc jeudi 16 décembre...

Nouvelle campagne de boycott des dattes algériennes au Maroc

Alors que le ramadan débute dans quelques jours, des internautes marocains ont lancé une campagne de boycott des dattes algériennes — un fruit fortement consommé pendant le mois sacré — sur les réseaux sociaux. À l’origine de ce boycott, un problème de santé...

Israël : une première étudiante marocaine non juive dans une université

David Govrin, chargé d’affaires d’Israël au Maroc, a annoncé l’inscription d’une étudiante marocaine d’ascendance non juive dans une université israélienne. Une première.