Rencontre de Mohammed VI et Zapatero à New York ?

17 septembre 2010 - 12h25 - Ecrit par : A.S

Selon des sources officielles espagnoles le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero rencontrera lundi à New York le Roi Mohammed VI. Cette rencontre devrait se faire en marge du sommet pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) qui aura lieu du 20 au 22 septembre à New York.

Il s’agit de la première rencontre du genre entre les deux royaumes depuis le début de la crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc en raison des incidents survenus aux postes frontaliers de Melilla.

Le quotidien espagnol El Pais indiquait jeudi dans son édition électronique que Zapatero ferait le voyage à New York pour présenter la participation de son pays à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Le Roi Mohammed VI, indique la même source, se rendra quant à lui pour la première fois à l’assemblée générale des Nations Unies pour défendre le projet d’autonomie au Sahara, sous une souveraineté marocaine.

Selon El Pais, le souverain marocain serait inquiet de la lettre qu’aurait envoyée Christopher Ross, l’envoyé spécial des Nations Unies pour le Sahara, à cinq capitales occidentales afin d’obtenir de l’aide pour sortir les négociations entre Rabat et le Polisario de l’impasse.

Tags : Espagne - États-Unis - New York - Mohammed VI - Diplomatie - Rencontre - Melilla - Sahara Marocain - José Luis Rodríguez Zapatero

Nous vous recommandons

Ryanair annule encore des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair est sous le coup d’une grève de son personnel de cabine, entraînant de facto l’annulation de plusieurs vols, dont certains opérés vers le Maroc.

Maroc : les importations d’armes turques en forte hausse

Le Maroc a augmenté ses importations d’armes turques au cours du mois de septembre lorsque les tensions sont montées d’un cran avec l’Algérie.

Agadir, première destination touristique la moins chère

La ville d’Agadir se hisse à la première place du top 10 des destinations touristiques les moins chères pour les vacances (tout compris) cet été. C’est ce qui ressort du classement d’un site spécialisé.

L’Algérie délimite ses frontières avec la "RASD"

L’Algérie, protectrice du Polisario et « rivale historique » du Maroc, annonce avoir récemment délimité ses frontières avec la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  ». Le voisin du l’Est appelle, à travers son ministre des Affaires étrangères et de la...

La France appelle le Maroc et l’Algérie au dialogue

La décision de l’Algérie de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc continue de susciter des réactions. Après la Ligue arabe, c’est au tour de la France d’appeler les deux pays « au dialogue...

Cherté des billets de bateau : la promesse du gouvernement aux MRE

Le gouvernement marocain promet de trouver une solution à la flambée des prix des billets de bateau afin de faciliter le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc.

France : condamné à 25 ans de prison pour le meurtre raciste d’un Marocain

Claude Gorsky, un retraité était jugé devant la cour d’Assises de Mont-de-Marsan pour répondre du meurtre raciste de son voisin, Saïd El Barkaoui, décédé quelques jours après qu’il a tiré à cinq reprises sur lui à Ychoux (Landes). Il a écopé de 25 ans de...

Ceuta veut se développer sans le Maroc

Le développement économique de Ceuta préoccupe le journal El Español-Invertia qui organise, du mardi 28 au mercredi 29 septembre, un Forum économique en vue d’analyser le potentiel économique, touristique et social de la ville et les opportunités qui...

Bourita échange avec son homologue allemand

Dans un contexte de crise diplomatique entre Rabat et Berlin, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a brièvement échangé mardi, avec son homologue allemand, Heiko Maas, lors du sommet G20 qui s’est tenu à Matera en...

Justice : l’ancien maire de Nador condamné à 4 ans de prison ferme

Le tribunal de Fès a condamné, mardi, l’ancien député-maire de Nador, Slimane Houliche, à 4 ans de prison ferme pour dilapidation de deniers publics, corruption et trafic d’influence.