Décès d’Idir : une très grande perte pour la musique amazighe

3 mai 2020 - 10h30 - Culture - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le chanteur Idir, qui fut l’un des principaux ambassadeurs de la chanson kabyle à travers le monde, n’est plus. Il est décédé le samedi 2 mai, à l’âge de 70 ans. L’annonce a été faite par sa famille sur les réseaux sociaux.

Idir avait été hospitalisé, vendredi à Paris, où il a succombé à "une maladie pulmonaire et devrait être enterré en région parisienne, selon son entourage". À la suite de l’annonce de la famille, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a salué dans un tweet, la mémoire d’un chanteur de renom, "une icône de l’art algérien". L’Algérie "perd un de ses monuments". C’est une grande perte, affirme-t-il.

Même si sa discographie n’est composée que de sept albums studio depuis A Vava Inouva, sorti en 1976, portant le nom de son plus fameux titre, diffusé dans 77 pays et traduit en quinze langues, plus une compilation et un enregistrement public, Idir a su conquérir le cœur de ses milliers de fans en devenant "l’un des ambassadeurs de la communauté kabyle".

Des témoignages qui lui sont rendus, on peut retenir qu’il était si adulé "qu’il remplissait les salles, où qu’il passe. Sa popularité allait au-delà de sa communauté. De lui, le sociologue Pierre Bourdieu disait : "Ce n’est pas un chanteur comme les autres. C’est un membre de chaque famille", indique Le Monde.

Mais qui est Idir ? De son vrai nom Hamid Cheriet, il est fils de berger, né le 25 octobre 1949 à Aït Lahcène, un village de la Kabylie. Idir a été porté très tôt en triomphe par sa communauté dont il défendait énergiquement "l’identité et la culture", partout où ses pas et sa voix le conduisaient. Selon Le Monde, Idir se voyait géologue, mais un passage en 1973 sur Radio Alger change le cours de sa vie. "Il remplace au pied levé la chanteuse Nouara et sa chanson en langue berbère Vava Inouva fait le tour du monde à son insu pendant qu’il faisait son service militaire".

Ce qui faisait de Idir un artiste impressionnant, aimé de tous, c’est qu’au-delà de ses qualités intrinsèques, il disait être "imprégné dès son enfance, par les chants qui rythmaient tous les moments de la vie quotidienne". En 1975, après avoir terminé son service militaire, et avec son DEA en géologie en poche, il quitte l’Algérie pour venir s’installer à Paris, à la demande de la maison de disques, Pathé Marconi. "Je suis venu enregistrer un 33-tours avec A Vava Inouva, qui a bien fonctionné, et j’ai commencé à envisager de rester ici puisque la chanson m’avait choisi, mais toujours avec une valise prête à partir dans ma tête", racontait-il.

Alors qu’il était destiné à une grande carrière, il disparaît de la scène musicale de 1981 à 1991, avant de réapparaître en 1999 avec l’album "Identités" sur lequel "il chante avec Manu Chao, Dan Ar Braz, Maxime Le Forestier, Gnawa Diffusion, Zebda, Gilles Servat, Geoffrey Oryema et l’Orchestre national de Barbès". En 2007, il publie l’album "La France des couleurs", en pleine campagne pour l’élection présidentielle française marquée par des débats sur "l’immigration et l’identité". Ce n’est qu’en 2017 qu’il présentera un autre album titré "Ici et ailleurs", composé en majorité de duos, rapporte Le Monde.

Sa dernière grande apparition remonte à avril 2019, où il a accordé une interview au Journal du dimanche. Il y évoquait les manifestations populaires en Algérie et le départ d’Abdelaziz Bouteflika : "J’ai tout aimé de ces manifestations : l’intelligence de cette jeunesse, son humour, sa détermination à rester pacifique. J’avoue avoir vécu ces instants de grâce depuis le 22 février, comme des bouffées d’oxygène", avait-il déclaré.

Sujets associés : Musique - Amazigh - Idir - Décès

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Musique

Qui est La Zarra, la Canado-marocaine qui représentera la France à l’Eurovision ?

La chanteuse canado-marocaine La Zarra a été désignée en interne pour représenter la France au Concours Eurovision de la chanson 2023.

Gad El Maleh à cœur ouvert sur son album et sur ses relations avec sa mère (Vidéo)

L’artiste marocain Gad Elmaleh fera le 29 janvier prochain, son entrée sur la scène musicale, avec un album de reprises des titres de Claude Nougaro. Invité le vendredi 1ᵉʳ janvier sur Info soir de 2M, l’humoriste, dans un direct depuis Paris, a fait...

Qui est Sofiane Pamart, ce virtuose du piano d’origine marocaine ?

Sofiane Pamart, compositeur et pianiste français a des origines marocaines de par son grand-père maternel. Prodige du piano, il collabore régulièrement avec les rappeurs et les amateurs de classique et de pop, et rêve de devenir le plus grand pianiste du...

Latifa Raafat réagit après sa condamnation

Au lendemain de sa condamnation pour interprétation sans autorisation préalable des ayants droit de la chanson "khouyi", la chanteuse marocaine Latifa Raafat réagit.

« Unforgettable » de French Montana certifié disque de diamant

Le rappeur américain d’origine marocaine French Montana a décroché un disque de diamant pour “Unforgettable”, sa chanson de 2017 interprétée en duo avec Swae Lee.

Amazigh

Maroc : les Amazighs demandent que "Id Yennayer" soit férié

Les militants et politiciens amazighs insistent sur la reconnaissance du nouvel an amazigh, «  Id Yennayer  » comme une fête nationale à l’instar du 1ᵉʳ janvier ou du 1ᵉʳ Moharram. Des correspondances ont été adressées au chef du gouvernement, Saâdeddine El...

L’interdiction de port du drapeau amazigh est arbitraire selon l’Onu

L’organisation des Nations-Unies, à travers le groupe du travail sur la détention arbitraire, ordonne aux autorités algériennes d’accorder une réparation sous forme d’une indemnité, à Messaoud Leftissi. Celui-ci Il a été arrêté et détenu de manière arbitraire,...

Le bel hommage de M’Jid El Guerrab à Mohamed Rouicha (Vidéo)

Le député du groupe Agir ensemble, M’jid El Guerrab a prononcé un discours devant ses collègues parlementaires en berbère. Le parlementaire franco-marocain a rendu hommage au chanteur marocain Mohamed Rouicha, en citant quelques-unes de ses...

Un court métrage marocain sélectionné aux Oscars

Le film «  Qu’importe si les bêtes meurent  » de la réalisatrice marocaine Sophia Alaoui vient d’être sélectionné pour concourir à l’Oscar du meilleur court métrage 2021. L’année 2020 aura été exceptionnelle pour ce film qui a reçu le Grand Prix du jury au festival...

Maroc : appel à déclarer férié le jour du Nouvel an amazigh

Quelque 45 ONG marocaines et de la diaspora demandent au roi Mohammed VI de déclarer férié le « Yennayer » ou Nouvel an amazigh, célébré le 13 janvier de chaque année.

Idir

Décès

Terrible accident près de Rabat, 3 morts et plusieurs blessés

Trois personnes ayant emprunté un véhicule de transport clandestin, ont trouvé la mort dans un accident près de Témara. Plusieurs blessés ont été également enregistrés.

Coronavirus : 47 patients décédés en 24h au Maroc

Quelque 47 patients sont décédés ces dernières 24 heures du Covid-19 selon les chiffres dévoilés par le ministre de la Santé, ce qui porte à 6 589 le nombre de personnes ayant succombé au coronavirus depuis le début de l’épidémie en mars dernier au...

Les parents de Rayan remercient le roi Mohammed VI

Les parents de Rayan, le garçonnet de 5 ans tombé accidentellement dans un puits sec à Chefchaouen, près de sa maison, ont exprimé leur gratitude au roi Mohammed VI, ainsi qu’à l’ensemble des équipes de...

Décès de Rayan : Rachida Dati solidaire avec les Marocains

Le combat perdu par Rayan, le garçon de cinq ans qui est tombé au fond d’un puits de plus de 32 mètres a ému le monde entier. C’est un déferlement de réactions avant et depuis samedi. C’est le cas de Rachida Dati qui, dans un tweet, a salué la mémoire du...

Drame à Nador, l’alcool frelaté tue une dizaine de personnes

Suite à la consommation d’alcool frelaté, 10 personnes sont décédées, dimanche, à Nador. C’est un nouveau drame qui intervient quelques semaines après celui d’Oujda qui a emporté 25 personnes dans les mêmes...