Les MRE contribuent à l’édification du Maroc démocratique

1er avril 2007 - 02h03 - Maroc - Ecrit par : L.A

"La femme, l’immigration et la démocratie", tel est le thème choisi cette semaine pour débattre en direct avec Nouzha Chekrouni, suscitant l’engouement des internautes qui, depuis presque deux mois, se sont habitués au site de l’USFP et de ses invités de marque.

Nouzha Chekrouni était très sollicitée une semaine durant, fait normal vu l’actualité du thème et qui intéresse tout un chacun pour l’édification d’un Etat de droit.

La contribution de la femme dans le développement du pays, l’immigration vers l’Europe, le Canada, les Etats-Unis, la participation de la communauté marocaine dans la vie politique et les élections législatives, entre autres sujets ont été soulevés.
La participation des MRE aux prochaines échéances était la préoccupation majeure des internautes, que ce soit des Etats - Unis, de l’Europe ou dans le Monde arabe.

Cette participation de la communauté marocaine dans les institutions nationales et dans les affaires publiques est en voie de concrétisation. Le CCDH mène dans ce sens des consultations pour la mise en place d’un Conseil supérieur de la communauté marocaine à l’étranger, en plus de la possibilité des MRE de voter et de se porter candidat sur les listes des partis au Maroc, en s’inscrivant aux représentations consulaires pour les élections législatives de septembre prochain”, a affirmé Nouzha Chekrouni en guise de réponse pour ce que le ministère propose comme alternative aux MRE.

Pour ce qui est de la fuite des cerveaux vers le Nord notamment marocains, l’invitée du Forum a fait savoir que “durant des décennies, l’immigration a été un puissant levier d’ajustement et de développement des économies européennes, et ce en raison du vieillissement de sa population . Toutefois, il faut reconnaître que la liberté d’émigrer ou d’immigrer est un droit fondamental de l’Homme. Un immigrant doit être libre d’offrir ses services de travail, s’il le souhaite, n’importe où dans le monde, la globalisation est en train d’accentuer cette mobilité. La fuite des cerveaux n’est pas propre au Maroc, c’est un phénomène qui touche tous les pays du monde”.

Abordant le problème de la lutte contre l’immigration clandestine, il faut d’abord s’attaquer aux causes, a dit en substance Nouzha Chekrouni. Seuls le développement économique , les droits de l’Homme et de la femme, la liberté d’expression et la lutte contre les inégalités sociales et donc le renforcement de la démocratie et l’édification de l’Etat de droit peuvent combattre les causes de ce phénomène. Le Maroc est sur la bonne voie et les Marocains de l’étranger jouent un rôle important.

Selon elle, les femmes comme les hommes représentent un potentiel inestimable et doivent être encouragés davantage à participer et à devenir de vrais acteurs dans le processus démocratique et la dynamique actuelle. Le Forum international des compétences marocaines à l’étranger (FINCOME) est un instrument pour contribuer au développement du pays. Pour les femmes, il faut prendre en compte leurs attentes, c’est pourquoi l’approche Genre est intégrée dans toutes les stratégies du ministère. Les réformes du Code de la famille et de la nationalité sont de nouveaux acquis susceptibles de l’encourager à être plus active et plus visible.

Libération - Larbi Bouhamida

Sujets associés : Vote MRE - Nouzha Chekrouni - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Les Marocains de France ont transféré 5,4 milliards de DH au Maroc

En 2022, le Maroc a enregistré un pic historique dans les recettes issues des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), atteignant 110,7 milliards de DH, soit une progression de 16 % par rapport à 2019, d’après le dernier rapport de...

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Malgré la conjoncture, les transferts des Marocains du monde en hausse

Au cours des sept premiers mois de l’année en cours, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont enregistré une hausse de 7,4 % (+4,03 MMDH) par rapport à la même période en 2021.

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...