L’Espagnol Navantia livrera un patrouilleur au Maroc

24 juillet 2021 - 20h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne n’influe pas sur la livraison d’un patrouilleur de dernière génération pour les Forces armées royales (FAR). Navantia prévoit de démarrer sa fabrication en 2022.

Les contacts entre Navantia et l’Administration de la Défense nationale marocaine sont permanents pour adapter toutes les spécifications techniques du navire aux exigences des FAR et de la Marine royale marocaine et se conformer à la feuille de route convenue lors des négociations, rapporte Diario de Cádiz. Une information non encore confirmée par les deux parties.

À lire : La Marine Royale Marocaine va acquérir un patrouilleur en Haute mer

Le Maroc avait lancé en avril 2020 un appel d’offres pour la construction d’un navire de surveillance côtière (BVL), un patrouilleur de la classe Avante 1800. Un marché décroché par l’espagnol Navantia pour un coût global de 130 millions d’euros. La construction du patrouilleur devra démarrer début 2022 et nécessite un million d’heures de travail sur trois ans et demi. Elle devra générer une main d’œuvre de 250 emplois.

Navire de combat, de défense, de repérage, de surveillance des côtes et de patrouilles en haute mer, BVL est adapté à la sécurité maritime et pourrait être également utilisé dans la lutte contre l’immigration irrégulière.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Défense - Armement - Forces Armées Royales (FAR)

Aller plus loin

Espagne : le PP demande d’accélérer la construction du patrouilleur du Maroc

Les élus du Parti populaire (PP) siégeant au conseil municipal de Cadix vont présenter vendredi lors d’une session plénière une proposition visant à demander au gouvernement...

La Marine Royale Marocaine va acquérir un patrouilleur en Haute mer

La Marine Royale Marocaine vient de passer la commande d’un patrouilleur de dernière génération auprès de l’espagnol Navantia. Il s’agit d’un navire de combat, de défense, de...

L’Espagne continue de construire le patrouilleur marocain

Contrairement à une certaine rumeur, la société Navantia poursuit ses travaux pour la construction du patrouilleur commandé en janvier par le Maroc au profit de la Marine royale.

Patrouilleur marocain : l’espagnol Navantia y croit encore

Le président du constructeur naval Navantia, Ricardo Domínguez, a indiqué cette semaine que les travaux de construction du patrouilleur commandé par le Maroc n’ont pas encore...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc établit une nouvelle zone militaire au Nord

Le Maroc va se doter d’une nouvelle zone militaire dans le nord du pays. De quoi quadriller davantage le territoire national.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

L’armée marocaine reçoit de nouveaux hélicoptères

Airbus s’apprête à livrer aux Forces armées royales (FAR) marocaines ses deux premiers H135M destinés à la formation, au transport et au sauvetage.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.