Le patrouilleur Navantia bientôt livré au Maroc

6 février 2023 - 12h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

La société espagnole Navantia poursuit la construction d’un patrouilleur de dernière génération au profit du Maroc. Le Avante 1800, dont le développement a démarré depuis plus d’un an, pourrait être bientôt livré à la Marine royale marocaine.

« Le contrat pour l’acquisition par la Marine royale marocaine d’un patrouilleur à haute altitude de Navantia S. A., est toujours en vigueur. Conformément à ses obligations contractuelles, Navantia a déjà engagé le processus d’acquisition des principaux équipements du navire », indiquait le gouvernement espagnol en réponse à la question du groupe parlementaire Vox sur le niveau d’avancement de la construction de ce patrouilleur, rappelle El Debate.

Le patrouilleur en construction pour le Maroc est un Avante 1800 de dernière génération, doté des systèmes les plus sophistiqués. D’une longueur de 89 mètres et d’une largeur de 13,3 mètres, il peut accueillir un équipage moyen de 46 personnes et sera équipé d’un canon de 76 millimètres, d’un système de lancement de missiles SAM et SSM, ainsi que de capteurs et de radars modernes, de contre-mesures électroniques et d’un pont pour abriter un hélicoptère, indique le fabricant Navantia.

À lire : La construction du patrouilleur Navantia pour le Maroc avance

« Le chef du gouvernement accepte l’accord de crédit de 95 millions d’euros, annexé à ce décret, signé le 31 août 2022 entre le Maroc et la banque Santander pour financer la construction du patrouilleur, objet de contrat entre le ministère de la Défense nationale et la société Navantia », peut-on lire dans le décret signé par Aziz Akhannouch, publié dans le Journal officiel du 6 octobre.

C’est la ministre espagnole des Finances, María Jesús Montero, qui avait annoncé la nouvelle de la construction d’un patrouilleur au profit du Maroc, lors d’une visite effectuée le 8 janvier 2021 sur le chantier naval de San Fernando (Cadix). Depuis une dizaine d’années, le Maroc n’a cessé d’augmenter son budget militaire, dépassant les 5,1 milliards de dollars en 2023.

Sujets associés : Espagne - Défense - Armement - Marine Royale Marocaine

Aller plus loin

Le Maroc contracte un prêt de 95 millions d’euros pour la construction d’un patrouilleur Navantia

Le gouvernement marocain vient de signer un accord de prêt d’un montant de 95 millions d’euros avec la banque espagnole Santander pour financer la construction d’un patrouilleur...

Lutte contre le crime : du matériel haut de gamme pour la Gendarmerie marocaine

La Gendarmerie royale a réceptionné quatre patrouilleurs haute performance 52 Fearless Super Interceptor, du constructeur naval américain Metal Shark. De quoi renforcer sa lutte...

Un sous-marin pour le Maroc ?

Navantia n’aurait reçu aucune commande de la part des autorités marocaines pour la construction de sous-marins au profit de la Marine royale marocaine.

Le Maroc déploie des vedettes Fearless pour sécuriser le littoral

Le Maroc se donne les moyens pour mieux renforcer la surveillance du littoral, mais aussi lutter contre le crime en milieu maritime. Le royaume a réceptionné des vedettes Super...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Le Qatar reconnaissant envers le Maroc

Le Maroc apporte son expertise et son savoir-faire en matière de sécurité au Qatar, pays organisateur de la prochaine coupe du monde. Une aide très appréciée par Doha.