Nezha Chekrouni : "L’Europe doit revoir sa politique d’immigration"

17 avril 2004 - 13h59 - Maroc - Ecrit par :

Mme Nezha Chekrouni, Ministre Déléguée aux Affaires Etrangères et à la Coopération Chargée des Marocains Résidents à l’Etranger, a estimé que "l’Europe devrait avoir le courage de revoir sa politique d’immigration" afin de favoriser l’intégration des immigrés dans leurs pays d’accueil.

Dans un entretien publié vendredi par le quotidien belge "Le Soir", Mme Chekrouni a expliqué qu’une certaine politique de l’immigration a "abouti au confinement des migrants dans des ghettos" et les a "maintenus en dehors de la société", estimant que cette question devrait être abordée avec "sérénité" afin d’"ouvrir de nouvelles perspectives" pour que l’immigration soit conçue "autrement".

Abordant le cas de l’immigration marocaine en Belgique, Mme Chekrouni a affirmé que cette communauté "est l’une des mieux intégrées", estimant que cela est dû, entre autres, "au pluralisme et à l’ouverture du système politique belge qui lui ont permis de vivre une citoyenneté participative", surtout à partir de la deuxième génération.

Défendant le droit de citoyenneté de tous les Marocains dans les pays d’accueil, Mme Chekrouni a indiqué que ces ressortissants doivent aussi avoir accès à leur culture d’origine "pour qu’ils ne se sentent pas étrangers dans le pays d’accueil". "Nous devons tout faire pour qu’ils préservent leur identité culturelle", a-t-elle déclaré.

Pour Mme Chekrouni, "les communautés migrantes sont de véritables vecteurs de rapprochement culturels et humains, encore faut-il qu’on leur donne les possibilités de jouer ce rôle, par-delà les frontières, dans un espace euro-méditerranéen où les passerelles ne sont plus uniquement commerciales ou industrielles".

Concernant la perception de la question de l’immigration au niveau national, la ministre déléguée a affirmé que les ressortissants marocains à l’étranger ne sont pas perçus comme une "manne financière" mais plutôt comme citoyens "qui ont le droit de porter un regard sur leur pays".

Confrontés à des cultures et à des politiques différentes, ils peuvent même "apporter un regard neuf, ce qui ne peut que renforcer la démocratie au Maroc", a-t-elle dit. MAP

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Nouzha Chekrouni - Immigration - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

MRE : voici ce qui est interdit d’importer au Maroc

Chaque année, des millions de MRE rentrent au Maroc, notamment durant les vacances d’été. Par tradition, ils apportent des cadeaux pour la famille. Mais attention : la douane veille sur certains produits interdits ou d’autres qui nécessitent une...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.