Recherche

France : un cap a été franchi, une femme verbalisée pour un simple foulard

© Copyright : DR

24 août 2016 - 11h00 - Monde - Par: Bladi.net

Alors qu’elle était sur la plage en legging, tunique et foulard, une femme a été verbalisée par la police municipale à Cannes. Cette contravention fait suite à l’arrêté anti-burkini pris quelques jours plus tôt par le maire.

Pour Siam, c’est « une humiliation publique », comme elle le raconte à l’AFP. « J’étais assise sur la plage avec ma famille. Je portais un foulard classique, un hijab fleuri. Trois policiers sont venus vers moi car je portais une tenue ’pas correcte’ » et lui infligent une contravention de 11 euros, qu’elle conteste aujourd’hui.

« Aujourd’hui, on nous interdit la plage. Demain, la rue ? Après-demain, on nous interdira de pratiquer notre culte chez nous ?" s’insurge Siam, interrogée par l’Obs. "Dans le pays des droits de l’homme, je ne vois pas de trace des principes de liberté, d’égalité et de fraternité. Je suis révoltée que cela puisse se passer en France. », déplore cette mère de deux enfants qui n’a pas souhaité donner son nom car elle est en recherche d’emploi.

Une journaliste témoin de la scène corrobore les déclarations de Siam. « Les policiers disaient ’on ne fait qu’appliquer la loi’. Le plus triste, c’est que des gens criaient (à la mère) ’rentre chez toi !’, certains applaudissaient la police. Pendant ce temps-là, sa fille pleurait », explique Mathilde Cousin à l’AFP.

Pour Siam, la parole raciste s’est libérée et soutient qu’elle n’était pas là pour se baigner.

De son côté, le maire de Cannes David Lisnard dit ne pas douter du fondement du PV car il respecte la réglementation en vigueur et dénonce « le buzz » autour de cette affaire car certains « veulent alimenter l’idée d’une forme de ségrégation, c’est abject ! ».

Mots clés: France , Intégration , Nice , Islam

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact