Recherche

Le nord du Maroc pris d’assaut

© Copyright : DR

20 août 2019 - 16h00 - Maroc

Au lendemain de la célébration de l’Aïd al-Adha, les estivants sont plus attirés par le nord du Maroc et, plus précisément, par la ville de Tétouan. Cette forte affluence se justifie par la diversité culturelle et par les belles plages qu’offre cette nouvelle destination festivalière, engendrant, du coup, une forte hausse des prix.

L’attractivité de la ville de Tétouan dans le nord du royaume séduit désormais les estivants, en l’occurrence, les Marocains désirant profiter de ce qui leur reste de vacances. Selon des sources citées par Le360.ma, les plages de Martil, de Cabo Negro, de Mdiq, de Fnideq et d’Oued Laou sont prises d’assaut par ces touristes qui ne cessent d’affluer, ce qui a entraîné, du coup, une surenchère inédite.

Vivre désormais proche des côtes nécessite beaucoup de moyens. Le prix du loyer est passé de 350 dirhams, avant la période de l’Aïd, à 1.000. Face à cette hausse sans précédent des prix, certaines familles préfèrent s’orienter vers la ville de Tétouan, pour payer un loyer moins cher et faire la navette quotidienne vers les plages. D’autres, plus séduites par le vent marin, ont préféré louer près des côtes, en dépit de la hausse des prix. Celles-ci, en revanche, sont contraintes de raccourcir leur séjour pour ne pas dépenser plus que prévu.

L’autre aspect négatif de cette affluence est l’embouteillage monstre sur les routes menant vers les plages, notamment, en fin de journée, conclut la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact