De nouveaux hôtels pour booster la destination Meknès

22 janvier 2020 - 23h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Deux nouvelles unités touristiques, d’un investissement global de 193,1 millions de DH, sont en cours de réalisation à Meknès. De quoi renforcer l’attractivité de la destination.

Ces deux unités touristiques ont une capacité litière de 1 042 lits. Il y a sept autres projets touristiques d’un coût global de plus de 142 millions de DH et d’une capacité litière de 480 lits, qui sont actuellement en cours d’étude, a confié Ahmed Khemlichi, délégué préfectoral du tourisme à Meknès, lors d’une rencontre axée sur le patrimoine matériel et immatériel de la ville.

En 2019, une unité touristique de 27 lits a été réalisée avec un investissement global de 6 millions de DH. À ce jour, la préfecture de Meknès compte 76 établissements touristiques classés avec une capacité litière de 4 083 lits.

Sujets associés : Investissement - Meknès - Destination

Aller plus loin

Meknès, ville à visiter selon Lonely Planet

La ville de Meknès fait partie des 10 villes à absolument visiter dans les prochains mois d’après le guide touristique Lonely Planet qui a dépêché ses experts dans le monde entier.

Meknès : les nuitées touristiques ont chuté de 69%

Les établissements d’hébergement classés de Meknès sont aux abois, avec une baisse de 69%, selon les données enregistrées à fin novembre 2020. La pandémie du Covid-19 a dicté sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

Soufiane Hamaini veut construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla

L’ex-champion du monde de Kitesurf, Soufiane Hamaini, projette de construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla. Dénommé Waimae Bay (du nom d’une célèbre plage de surf à Tahiti), ce complexe devrait être inauguré en 2023.

Les nouvelles ambitions de l’ONMT pour la destination Maroc

L’Office national marocain de tourisme (ONMT) nourrit de nouvelles ambitions pour le Maroc. Il compte profiter de l’intérêt du monde entier pour la destination – grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022...

Les MRE, une source importante de devises pour le Maroc

Le premier retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc après la pandémie de Covid-19 est marqué par un fort afflux de devises.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Une entreprise canadienne pour le traitement des rejets de la station de Bouregreg

Aquatech Maroc, filiale du groupe Aquatech International basé au Canada, a été retenue au terme de la procédure de sélection de l’entreprise qui aura en charge la gestion et l’exploitation des installations et ouvrages de l’unité de traitement des...

Programme Noor Atlas : lancement d’un appel d’offres

L’agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) est à la recherche d’un ou des constructeurs EPC du programme solaire Noor Atlas, pour une capacité d’environ 260 MW. Un appel d’offres a été lancé à cet effet.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.