Nouvel appel au roi Mohammed VI

3 juillet 2020 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

66 organisations nationales et internationales, dont plusieurs organisations européennes de défense des droits de l’homme, se sont jointes à l’Association andalouse des droits de l’homme (APDHA) pour demander la libération des 110 personnalités politiques marocaines privées de liberté pour délit d’opinion.

Dans une lettre ouverte au roi Mohamed VI, l’APDHA et les autres organismes signataires, ont exprimé leurs inquiétudes face à la situation des "prisonniers politiques et d’opinion", y compris ceux du Rif, en cette période de crise sanitaire due au covid-19.

La situation est « très préoccupante », estiment les associations signataires qui craignent pour la vie de ces prisonniers « exposés à des situations d’extrême vulnérabilité, étant donné que aussi bien des fonctionnaires que des détenus, ont été déjà testés positifs dans certaines prisons du pays. »

Pour ces raisons, l’APDHA demande au roi Mohammed VI de libérer les prisonniers politiques et d’opinion, et notamment ceux du Rif, "comme il l’a fait à des centaines de prisonniers ordinaires il y a quelques semaines".

Selon l’association, ce sont des décennies de « répression, d’ignominie et d’abandon » qui ont amené les habitants du Rif à se faire entendre à différents moments de l’histoire. Le dernier événement en date, s’est produit le 28 octobre 2016, "après le meurtre de Mohsin Fikri, un vendeur ambulant de poissons qui, voulant récupérer sa marchandise saisie par les policiers marocains, s’est fait écraser par le camion à ordures dans lequel les agents avaient jeté la marchandise".

Le mouvement populaire "Al Hirak", né à la suite de l’enterrement du jeune marocain à laquelle ont pris part plus de 50 000 personnes, a multiplié les actions de revendications à travers des assemblées dans les rues, les souks et sur les places. Pour l’essentiel, il réclamait un hôpital multidisciplinaire dédié au cancer dont le taux était « très élevé » dans la région, une université à Al Hoceima, l’arrêt de la discrimination en termes de pêche, d’agriculture, d’emploi, de transport et les communications…

En réponse à ces marches pacifiques, "des arrestations, des enlèvements, des tortures, des viols, des emprisonnements et des condamnations" allant de 2 à 20 ans. C’est le cas de Nasser Zefzafi, chef du mouvement le plus visible, accusé de "complot pour attenter à la sécurité de l’État", de Nabil Ahmjiq, Ouassim Boustati et Samir Ighid.

"De nombreux militants ont été contraints à l’exil pour éviter de se retrouver dans les prisons marocaines", déplorent les signataires qui par cette lettre, expriment leur solidarité avec leurs "frères et sœurs du Rif".

Sujets associés : Mohammed VI - Liberté d’expression - Hirak - Manifestations à Al hoceima - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Hirak du Rif : des partis politiques veulent la résolution définitive du dossier

Nasser Zefzafi, Nabil Ahamjik et leurs compagnons ont entamé depuis une vingtaine de jours une grève de la faim en protestation contre des pressions qu’ils disent subir de...

Nous vous recommandons

Mohammed VI

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 991 personnes

À l’occasion de l’anniversaire du Manifeste de l’indépendance, le roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 991 personnes condamnées à des peines d’emprisonnement au Maroc.

Mohammed VI envoie un message à Emmanuel Macron

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la République française, Emmanuel Macron, à l’occasion de la fête nationale de son pays.

Youssef Amrani nommé ambassadeur du Royaume auprès de l’UE

Le roi Mohammed VI a nommé dimanche Youssef Amrani ambassadeur du Royaume auprès de l’Union européenne (UE).

Mohammed VI ordonne l’envoi d’un avion médical en Mauritanie

Après la Centrafrique, il y a quelques mois, le roi Mohammed VI a ordonné l’envoi d’un avion médicalisé en Mauritanie. Cet appui médical vise à soutenir le voisin marocain dans la lutte contre le covid-19.

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Liberté d’expression

Pétition pour bannir Éric Zemmour des médias

Alors que le débat sur les violences policières et le racisme fait rage, la Gilet jaune Priscillia Ludosky a lancé une nouvelle pétition contre Éric Zemmour sur la plateforme change.org. Cette pétition a été adressée au Conseil supérieur de l’audiovisuel...

Casablanca : les propriétaires de hammams menacent

La situation des propriétaires des hammams et douches de Casablanca est de plus en plus déplorable. Déçus par l’indifférence des autorités, restées selon eux insensibles à leurs cris de détresse, ils annoncent un sit-in mardi prochain pour mieux se faire...

Presse : le Maroc plus libre que l’Espagne, selon une ancienne ministre espagnole

L’ancienne ministre espagnole, María Antonia Trujillo, a réitéré sa position sur Sebta et Melilla, et déclaré que « la liberté d’expression et d’information est plus protégée au Maroc qu’en Espagne ».

Le procès de l’historien Maâti Monjib à nouveau reporté

L’historien marocain et défenseur des droits humains Maâti Monjib, poursuivi pour « fraude » et « atteinte à la sécurité de l’État », a annoncé jeudi, que son procès en appel a été renvoyé. L’affaire dans laquelle l’accusé n’a cessé de clamer son innocence,...

Souleimane Raissouni a déjà perdu 22 kilos depuis le début de sa grève de la faim

Pour avoir essuyé un refus à leur demande de libération provisoire, les deux journalistes marocains Omar Radi et Soulaimane Raissouni, ont entamé une grève de la faim depuis deux semaines. Leurs familles, préoccupées par leur état de santé,...

Hirak - Manifestations à Al hoceima

Hirak du Rif : des partis politiques veulent la résolution définitive du dossier

Nasser Zefzafi, Nabil Ahamjik et leurs compagnons ont entamé depuis une vingtaine de jours une grève de la faim en protestation contre des pressions qu’ils disent subir de l’administration pénitentiaire. Devant cette situation qui devient préoccupante,...

Nasser Zefzafi entame une grève de la faim pour demander sa libération

Sept détenus du Hirak, mouvement de protestation ayant agité le Nord du Maroc en 2016-2017, ont entamé une grève de la faim pour exiger leur libération.

Hirak du Rif : la Cour de cassation rend sa décision définitive

A moins d’une solution politique, Nasser Zefzafi purgera les 20 ans de prison ferme prononcés par la chambre criminelle le 28 juin 2018 et confirmés par la Cour d’appel de Casablanca en avril 2019. Vendredi dernier, la Cour de cassation de Rabat a...

Nouvel appel au roi Mohammed VI

66 organisations nationales et internationales, dont plusieurs organisations européennes de défense des droits de l’homme, se sont jointes à l’Association andalouse des droits de l’homme (APDHA) pour demander la libération des 110 personnalités politiques...

Il y a 100 ans, Abdelkrim el-Khattabi libérait 328 prisonniers espagnols contre rançon

28 janvier 1923 – 28 janvier 2023. Cela fait déjà un siècle que le gouvernement espagnol a versé 4,2 millions de pesetas comme rançon à Abdelkrim el-Khattabi le chef du Rif pour la libération de 328 prisonniers...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Coronavirus : record de décès au Maroc (+33)

C’est un triste record pour le Maroc en cette journée du 18 août 2020. Le Royaume a enregistré ces dernières 24 heures 33 décès, soit le chiffre le plus élevé depuis le début de l’épidémie du Covid-19 dans le...

La prière de l’’Aïd Al Fitr, ce sera à la maison

A quelques jours de la fête de l’Aïd Al Fitr, les cas de covid-19 continuent de grimper au Maroc. Pour "préserver la santé des citoyens", les mosquées du royaume seront fermées au cours du ramadan.

Bloqué plus 18 mois à Sebta, un Marocain rejoint clandestinement le Maroc

Mohammed Kanjaa, un Marocain de 24 ans bloqué à Ceuta depuis la fermeture des frontières, a réussi à rejoindre Fnideq où vit sa famille, après plusieurs tentatives manquées.

Coronavirus : un médicament pour les cas les plus graves

Un nouveau médicament censé améliorer la survie des cas sévères de covid-19, sera désormais utilisé au Royaume-Uni. Son nom : la dexaméthasone.

Coronavirus au Maroc : 54 nouvelles contaminations, Casablanca en tête

54 nouvelles contaminations ont été enregistrées depuis hier soir au Maroc, selon les chiffres dévoilés par le site dédié au covid-19. Le royaume compte aujourd’hui 7 697 cas.