Nouvelles conditions pour les étudiants étrangers en Allemagne

23 août 2020 - 07h20 - Monde - Ecrit par : G.A

Les étudiants étrangers non-européens doivent désormais présenter un « certificat de présence » fourni par les universités en Allemagne en vue de postuler pour un visa.

Les étudiants marocains sont aussi concernés par cette nouvelle décision qui intervient deux mois avant le début du «  semestre hivernal  ». En raison des restrictions imposées par l’Allemagne en vue de lutter contre la pandémie du coronavirus, «  80 000 étudiants avaient quitté l’Allemagne en avril  ». Un retour vers ce pays n’est pas possible pour tout ce nombre. Les autorités travaillent à limiter les actions pouvant entraîner davantage de cas de contamination.

Selon la ministre de l’Éducation allemande, Anja Karliczek, « les étudiants étrangers pouvant prouver que leurs études ne peuvent pas être effectuées entièrement depuis leur pays, par exemple en raison de la présence obligatoire en classe, peuvent entrer pour commencer leurs études. Mais l’entrée des étudiants en ligne ou à distance ne sera pas autorisée  ».

Un responsable du Service allemand des échanges universitaires a quant à lui indiqué que « la majorité des établissements ne prévoient pas que des cours en ligne. C’est parfois un mélange de cours en présentiel et à distance.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - Etudiants - Education - Visa

Aller plus loin

Forte présence des étudiants marocains à l’étranger

Estimés à près de 45 000, les étudiants marocains forment la première communauté des étudiants en France. Environ 13 % d’entre eux sont inscrits dans les écoles d’ingénieurs où...

Etudiants étrangers en France : du changement pour les cartes de séjour

Les étudiants marocains peuvent désormais formuler leurs demandes de titres de séjour en ligne, selon le ministère français de l’Intérieur.

Ces articles devraient vous intéresser :

Écoles privées au Maroc : hausse des frais et colère des parents

Des écoles privées ont décidé d’augmenter les frais de scolarité à la prochaine rentrée au grand dam des parents d’élèves. Préoccupée, une députée du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) appelle le gouvernement d’Aziz Akhannouch à agir pour empêcher...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.